> La gauche remporte 47 des 55 sièges à la mairie de Limoges

10032008

La gauche fait un peu mieux qu’en 2001, puisqu’elle occupait, du PCF aux Verts, 45 sièges. Les 10 sièges restants étaient tenus par 2 indépendants, 6 UMP, Antoine Orabona du MNR et Jean-Jacques Bélézy de l’UDF. En l’absence d’extrême-droite et avec l’arrivée de la LCR, la très grande majorité tout juste élue se « décale » donc un peu sur la droite. La répartition à l’intérieur de la gauche s’en trouve un peu changée ; déjà on l’a dit par l’entrée au conseil de deux conseillers LCR (Daniel Clérembaux et Marie-Eve Eyrolles), mais aussi par le nombre de conseillers socialistes et personnalités (32 au lieu de 30, « empruntés » aux collègues communistes (6 au lieu de 8). Le Parti radical de gauche fait lui aussi son apparition avec Daniel-André Badou, n° 43 sur la liste. On retrouve également 1 ADS et 1 vert, Cyril Cognéras (moins 1 siège par rapport à 2001). Le MoDem fait mieux que l’UDF puisque Jean-Jacques Bélézy siègera aux côtés de Nadine Rivet, candidate dans le canton de Limoges-Centre, qui a d’ores et déjà annoncé qu’elle ne soutiendra ni Alain Marsaud ni Sylvie Desproges-Peyroux.

Composition du nouveau conseil municipal :

Liste « 100 % à gauche »

  1. Daniel CLEREMBAUX – LCR- Educateur spécialisé
  2. Marie-Eve EYROLLES – LCR- Etudiante

Liste « Grand Limoges »

  1. Alain RODET -PS- Economiste- Député de la Haute-Vienne – Maire sortant
  2. Monique BOULESTIN -PS- Professeur de lettres – Députée de la Haute-Vienne
  3. Bernard VAREILLE -PS- Professeur d’Université – Président honoraire de l’Université de Limoges
  4. Geneviève MANIGAUD – Personnalités- Employée de banque Responsable d’associations et fédération sportives
  5. Jean DANIEL -Limoges Ecologie – Directeur d’une Ecole de Musique – Responsable associatif Portes-Ferrées – Conseiller Régional
  6. Sylvie DESPROGES-PEYROUX -PS- Educatrice spécialisée
  7. Bernard EBENSTEIN -PC- Universitaire, professeur en retraite
  8. Marie Paule BARRUCHE -PS- Psychologue scolaire
  9. Jean-Pierre GAILLARD -Personnalités- Conseiller accessibilité en retraite
  10. Lydie DELIAS -PS- Cadre société Legrand
  11. Laurent DEBRACH -PS- Directeur Adjoint de Services Sociaux
  12. Aline BIARDEAUD -Limoges Ecologie- Professeur d’anglais
  13. Patrick CHARLES -ADS- Cadre administratif
  14. Catherine BEAUBATIE -PS- Enseignante – Conseillère Régionale
  15. Pierre LEFORT -PS- Ingénieur céramiste, conseiller Général
  16. Nathalie NATHAN – DENIZOT -Personnalités- Professeur des universités -Praticien hospitalier en Anesthésie Réanimation Chirurgicale
  17. Claude BOURDEAU -PS- Délégué Protection Sociale Artisans et Commerçants – Conseiller général
  18. Gülsen YILDIRIM -PS- Maître de conférences à la faculté de droit Responsable d’une association culturelle
  19. Francis BARRET -PS- Contremaître en retraite – Conseiller général
  20. Sylvie BAUDU -Personnalités- Cadre Infirmière CHU
  21. Pierre-Claude LANFRANCA -PS- Médecin biologiste retraité Ancien député
  22. Josette DIOP -Personnalités- Cadre de santé
  23. Stéphane DESTRUHAUT -PS- Attaché d’administration hospitalière – Conseiller général
  24. Sandrine ROTZLER -PS- Chargée d’études en logement social
  25. Philippe REILHAC -PS- Comédien chanteur
  26. Nézha NAJIM -Limoges Ecologie- Ingénieur qualité CHU
  27. Francis DAULIAC -PC- Cadre administratif
  28. Huguette TORTOSA -PS- Directrice d’école
  29. Henri SOUFFRON -Personnalités- Directeur en retraite AFPA Bâtiments
  30. Christiane DUPUY-RAFFY -PC- Employée Caisse de Sécurité Sociale
  31. Arnaud BOULESTEIX -PS- Agent contractuel Fonction Publique Territoriale
  32. Sylvie BOURANDY -PS- Avocate
  33. Anibal ALMOSTER -Limoges Ecologie- Responsable comptable et financier
  34. Jeannine GAUTHIER -PS- Professeur de mathématiques
  35. Martin FORST -Personnalités- Directeur international
  36. Noémie NADAM -Personnalités- Chargée d’affaire secteur bancaire
  37. Zéphirin MOWENDABEKA -PS- Conseiller en formation et à l’emploi
  38. Ghislaine GASTALDIN -PC- Employée CMCAS EDF
  39. Jean-Marc CHABRELY -Personnalités- Rédacteur à France Télécom – Responsable d’une société musicale
  40. Bernadette TROUBAT -Personnalités- Responsable mutuelle EDF – Présidente d’associations sportives et de cinéastes amateurs
  41. Hugues FOUBERT -PC- manipulateur en electro-radiologie au CHU- Syndicaliste
  42. Anny Chantal MISME -Personnalités- Responsable associative
  43. Daniel André BADOU -PRG- Cadre supérieur à La Poste Président d’un club sportif
  44. Josette BALANCHE -PC- Directrice d’école en retraite

Liste « Les Verts pour Limoges »

  1. Cyril COGNERAS – Employé de musée

Liste « Limoges Démocrate »

  1. Jean-Jacques BELEZY -MoDem- Architecte
  2. Nadine RIVET – MoDem- Fonctionnaire d’Etat

Liste « Limoges en mieux, Limoges en bleu »

  1. Camille GEUTIER -UMP- Retraité
  2. Sarah GENTIL -UMP- Chef d’entreprise
  3. Philippe PAULIAT-DEFAYE -NC- Avocat
  4. Laure LABARDE -UMP- Directrice de crèche au CHRU
  5. Léonard GOURINAT -UMP- Conseiller auprès du ministre de l’Intérieur
  6. Marie-Pierre BERRY -NC- Juriste d’entreprise



> Jean-Paul Duret premier !

10032008

La gauche totalise en tout 77 % des voix.

Le dénouement est proche à Panazol. Dans ce qui est vraisemblablement la campagne électorale la plus passionnante et déroutante par sa situation qui n’ait jamais été dans cette ville, un nouvel évènement s’ajoute à la longue liste de rebondissements qui s’écrit depuis octobre dernier.

Les électeurs ont accordé en majorité leur confiance à la liste dissidente.
C’est donc la liste dissidente, comme on l’appelle désormais partout en Haute-Vienne, qui est arrivée en tête dans la 3ème commune du département, avec 43,1 % des suffrages, ratant donc d’assez peu l’élection au 1er tour. La liste officielle soutenue par le PS et menée par Bruno Comte essuie un revers assez important, obtenant « seulement » 33,9 %. Dominique Porzucek est relégué en 3ème position, à un quasi-rôle de témoignage, même si son résultat n’est pas ridicule (1 274 voix sur 5 558 exprimés, soit 22,9 % des voix). Les Panazolais, confrontés à un dilemme, un choix difficile entre deux sortants de la majorité de Bernard Delage, ont donc préféré une liste qui comporte beaucoup de sortants, tout en ayant tout de même renouvelé des têtes. Jean-Paul Duret, 56 ans, aborde donc ce second tour en position de force, une position de légitime succession à Bernard Delage, qui a néanmoins apporté son soutien à la liste de Bruno Comte.

Triangulaire ou désistement ?

Un second tour, qui devrait dans les circonstances actuelles, être un « remake » du 1er tour, car opposer les 3 mêmes candidats, si Bruno Comte reste dans la course. Pour l’instant, aucune réaction apparente des têtes de liste depuis hier soir. On attend donc… A noter que les deux listes de gauche totalisent 77 % des voix !




> Paris presque gagné pour Delanoë

10032008

municipalesparis.png14 points d’avance sur Françoise de Panafieu

Betrand Delanoë semble avoir rempli ses objectifs. Sa réélection paraissant quasi-assurée dans une ville qui regarde de plus en plus à gauche ses dernières années, les listes d’union de la gauche se payent le luxe de dépasser 41 %, trois maires PS étant (ré)élus dès le 1er tou dans les III, XI, XIX è arrondissements. La gauche est en position de force dans 9 à 10 autres arrondissements. Anne Hidalgo est en tête dans le très à droite XVè mais elle est confrontée à deux listes de droite. Dans le Ier, l’UMP Jen-François Legaret devançant Seyba Dagoma de 6 points, des partenariats vont devoir être liés avec les Verts et pourquoi pas le MoDem pour remporter cet arrondissement. Rachida Dati frôle l’élection dès le 1er tour dans le 7ème arrondissement, tandis que dans son 17ème arrondissement Françoise de Panafieu devra séduire le MoDem pour l’emporter. Aucun problème pour Claude Goasguen dans le XVIème, élu dès hier, comme au PS Roger Madec dans le XIXè ou dans le IIIème pour Pierre Aidenbaum. Frédérique Calandra devrait être élue dans le XXème ; elle est notammen face au dissident Michel Charzat. Jean Tiberi tient le coup dans le Vème, même si Lyne Cohen-Solal est sur ses talons, 3 points derrière. Le MoDem, qui a obtenu 14,3 %, est en position de se maintenir.

Marielle de Sarnez préfère se tourner vers le maire sortant.

La candidate du MoDem Marielle de Sarnez, qui a obtenu environ 9%, a écarté de nouveau lundi l’appel de Françoise de Panafieu en forme de « dernière chance » pour elle de battre la gauche, préférant « se tourner vers Bertrand Delanoë dans la logique d’une forme de complémentarité« , qui doit pratiquer l’ouverture.

Les Verts, qui ont atteint difficilement 6,7 %, s’apprêtent à fusionner.

Déception pour les écologistes, qui passent de plus de 12% en 2001 à 7 % aujourd’hui. Il devraient perdre une dizaine de conseillers, mais sauve les meubles après les mauvais scores de la présidentielle (1,53 % à Paris). Les Verts réussissent à arriver en 2ème position dans le IIème arrondissement, le seul qu’ils géraient jusque là.

Pari difficile pour la droite.

L’UMP a du mal à cacher sa déception quant aux résultats de Mme de Panafieu. Cet écart très important, ajouté au refus de Marielle de Sarnez de s’allier avec les listes de droite, pourraient définitivement supprimer les chances réelles de reprise de l’hôtel de ville.




> Du rose aux joues !

9032008

L'actualité de la campagne sur le bloglimoges1ertour2008.pngIl semble donc que les sondages ne se trompaient pas. La gauche confirme ce qui était annoncé depuis plusieurs jours en s’imposant dans la quasi-totalité de ses fiefs, en remportant même certaines villes de droite dès le 1er tour, et en se plaçant en ballottage favorable dans d’autres villes.

Limoges confirme son fort ancrage historique à gauche. Alain Rodet est ainsi réélu triomphalement dès le 1er tour avec 56,45 % des suffrages (soit 27 057 voix), améliorant même son score de 2001 de plus de 3%, et entamant un 4ème mandat. L’UMP et le MoDem échouent dans leur tentative de faire trembler la majorité sortante. Jean-Jacques Bélézy obtient un maigre 8,5 %, Camille Geutier « sauve les meubles » en améliorant légèrement le score de Béatrice Martineau avec 20,83 %. Bonne performance en revanche pour la liste LCR de Daniel Clérembaux qui enregistre une forte poussée de son score, passant de 3 à 7 % : objectif donc atteint pour la liste « 100 % à gauche » qui fera pour la première fois son entrée au conseil municipal (2 élus). Claudine Roussie obtient un petit 1,96 %, compréhensible avec la présence de 2 listes d’extrême-gauche. Enfin les Verts de Cyril Cognéras sont en-deça de leur résultat de 2001, mais reste « dans le jeu » avec 5,3 %.

National :

Restent à gauche dès le 1er tour : Lyon, Limoges, Dijon, Tulle, Ussel, Saint-Junien, La Rochelle, Cherbourg, Nantes, Poitiers, Feytiat, Le Palais, Rilhac-Rancon, …
Restent à droite dès le 1er tour : Meaux, Couzeix, …

Passent à gauche dès le 1er tour : Rouen, Rodez, Laval, Châlon-sur-Saône, Ussel, Dieppe, …
Passent à droite dès le 1er tour : Le Puy-en-Velay, Egletons, …
La gauche est en position favorable : Caen, Paris, Brest, Rennes, Brive, Bastia, Nevers, Lille, Bellac, Angoulême, Cahors, Amiens, Clermont-Ferrand, …
La droite est en position favorable : Nice, Mulhouse, Angers, …
Situation indécise : Marseille, Toulouse, Périgueux, Panazol, …

RESULTATS DETAILLES, ANALYSE ET COMMENTAIRES DURANT TOUTE LA SEMAINE PROCHAINE




> Et maintenant, place au vote.

7032008

Pour clore cette campagne animée (je vous rappelle que conformément à la loi, les blogs sont désactivés à la fin officielle de la campagne ce soir à minuit, ce qui veut dire plus d’articles et les commentaires en attente), voici une petite carte des villes de France à surveiller de près ou moins attentivement ;)

2008municipales.png

 

- > Cliquez pour agrandir < -

Merci pour toutes vos contributions, bonne soirée, bon vote, et à très bientôt pour les résultats et la campagne du 2nd tour !

 




> La « gauche de la gauche » tirera-t-elle son bulletin du jeu ?

7032008

Affiche officielle100 % à gauche. Et 100 % déterminés à défendre leurs idées et leur programme au conseil municipal ! Après notamment le score encourageant de leur leader aux présidentielles en 2007 (5,35 % à Limoges, 5,49 % sur la Haute-Vienne, 4,2 % aux législatives dans la 4ème circonscription pour Stéphane Lajaumont), les Communistes révolutionnaires limougeauds auraient semble-t-il, il est vrai tort de ne pas croire en leur entrée inédite à la mairie de Limoges ! Une liste jeune, renouvelée qui espère bien faire entendre sa voix en dépassant les 5% au 1er tour ( le même Daniel Clérembaux avait obtenu 3,06 % en 2001, mais le contexte politique n’étais pas le même il est vrai). Voilà pour ce qui est des faits. Maintenant, concrètement, et à 2 jours du scrutin et quelques heures de la fin de la campagne, que propose la liste de Daniel Clérembaux ?

D’emblée, on voit que la LCR souhaite donner une dimension nationale au scrutin, en forme de rejet de la politique sarkozyste. Et met en garde également la gauche socialiste sur un éventuel « laxisme » face à cette politique. Mais le parti n’oublie pas évidemment les enjeux locaux. A l’image de sa liste, la liste cible clairement un électorat jeune, sans renier les autres catégories de population : développement culturel avec un festival de musiques actuelles, des nouvelles salles destinées à la musique (concerts, répétitions), la favorisation de l’enseignement artistique. Le social (logements sociaux, nouveaux logements collectifs en rupture avec les HLM actuels) occupe aussi une grande partie du projet. Tout comme l’éducation avec une véritable gratuité et par exemple des repas « bio ». La LCR s’engage aussi à lutter contre les fermetures de classes. On pourra aussi retenir parmi les autres propositions le passage de la gestion de l’eau dans le giron de la communauté d’agglomération et la gratuité des transports urbains pour les jeunes et les travailleurs, une « bourse du travail et des droits de l’homme » qui réunirait les syndicats et diverses associations.L'actualité de la campagne sur le blog

On verra donc que les transports occupent une place primordiale, quelle que soit la liste, dans cette campagne à Limoges, au côté notamment de l’urbanisme, la culture et l’économie.
La page du site de la LCR 87 consacrée aux élections municipales : ici







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33