• Accueil
  • > Archives pour janvier 2018

> Une nouvelle série thématique à suivre…

29012018

patrimoines meconnus

Me voici de retour pour lancer une petite série thématique, que j’envisageais initialement estivale. Comme je vous avoue trouver de moins en moins de temps à consacrer à ce blog, ce nouveau feuilleton ne sera pas borné dans le temps, et constituera un work in progress à l’issue indéfinie… Cela devrait me permettre de matérialiser mon attachement perpétuel à l’égard du Limousin, et de concilier sans trop de contraintes les différents (et futurs) engagements qui aujourd’hui et demain, occupent et occuperont mes journées…

Par cette invitation à la déambulation, par ce carnet de voyage de proximité, je vais chercher à vous proposer, chers lecteurs, amoureux de Limoges et de cette « terre du milieu » confirmés ou en devenir, mais aussi à vous qui considérez que cette ville n’a que peu de choses à montrer, de regarder différemment le paysage et l’histoire de l’ex-capitale limousine. L’idée est aussi d’en saisir, par cette découverte d’un patrimoine méconnu, les forces cachées et potentiels de développement, à même de garantir une qualité de vie, une curiosité partagée, un dynamisme économique et culturel appréciables. Peut-être décèlerez-vous donc de surcroît dans mon propos – mais ce n’est pas nouveau – une forme d’interpellation des décideurs locaux, une invitation à ce qu’ils prennent en considération ces richesses, ces spécificités*. À l’heure où se joue le sort de lieux cruciaux comme la place de la République ou les bords de Vienne, qui s’apprêtent à changer, renouveler leur visage, et alors que la ville doit trouver sa place dans une région sans doute un peu trop grande pour elle, toutes les occasions me paraissent bonnes pour rappeler combien Limoges et ses alentours détiennent un patrimoine riche et à exploiter, et que chacun doit pouvoir en profiter…

Premier épisode à suivre très prochainement, consacré aux maisons de personnalités historiques, à leur valeur patrimoniale et à leur potentiel touristique.

*A ce titre, cette série prolonge les réflexions et les valeurs que j’ai souhaité défendre avec mes camarades de l’association 55 citoyens pour Limoges dans un dossier thématique consacré au patrimoine urbain de la ville de Limoges, présenté en 2014 à la municipalité, resté lettre morte. Les propositions que je ferai sur mon blog s’inspireront de l’esprit de ce dossier, mais bien entendu je n’engage nullement sans leur assentiment les autres adhérents de l’association, association dont les positions sont régulièrement présentées sur le blog http://55pourlimoges.unblog.fr.




> Mes voeux pour 2018 !

3012018

voeux 2018 simple

Ce message s’adresse à tous ceux qui ont contribué à mon année 2017, à Limoges, à Lille ou ailleurs, et à ceux qui feront un peu de mon année 2018, que je le sache déjà ou que je n’en sois pas encore conscient.

Puisse donc cette année qui s’annonce donner à chacun et chacune d’entre-vous les moyens de mener à bien les projets que vous entendez construire et partager.

Puisse cette année, comme l’année qui s’achève et conformément à mes voeux pour 2017, être une année de bienveillance, sans conditions ni préjugés.

Au-delà, pour cette année 2018 tout particulièrement, je nous souhaite, en toutes circonstances, de trouver les ressources pour déjouer les facilités et les habitudes qui nous entravent, ébranler les certitudes qui méritent de l’être, repousser les convenances qui exigent d’être transgressées, et porter les idées qui gagneraient à prospérer. L’époque exige de nous du lien, de l’inventivité et sans doute un peu d’audace, pour bâtir tout un tas de beaux édifices accueillants. Tâchons pour cela de bien nous entourer, de jouer collectif, et de savoir exprimer aux autres les évidences qui ne paraissent plus toujours en être.
C’est ce que je me souhaite personnellement et plus que jamais pour cette année, et c’est ce que j’espère pour vous tous.

En attendant de vous revoir, et, pourquoi pas, au-delà des mots, de construire quelque chose ensemble, je vous souhaite donc une très belle nouvelle année. Qu’elle puisse vous apporter les satisfactions, professionnelles et personnelles, que vous attendez, et la force de surmonter les difficultés.

Bien amicalement à tous, et je l’espère, à très bientôt, ici en Ariège*, ou ailleurs !

Lucas

* Pour ceux qui l’ignoreraient, je travaille depuis octobre au sein du Pays d’art et d’histoire des Pyrénées cathares, où je m’occupe plus précisément de la thématique du patrimoine industriel. C’est loin, mais c’est beau !







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33