> C’est l’été, le moment de se laisser conter Limoges…

10 07 2012

> C'est l'été, le moment de se laisser conter Limoges... dans Découverte btourisme

Images-OT-201x300 dans HistoireSe faire plaisir en canoë ou en gastronomie, regarder la ville autrement, faire le touriste tout en restant intelligent, se passionner pour des histoires plus ou moins ordinaires au son de l’accordéon, de la vielle ou de la voix, soutenir le dynamisme de la ville… Participer cet été à une visite de l’Office de tourisme, c’est tout ça. Qu’on ait 8, 38 ou 88 ans !

Vous restez à Limoges tout l’été ? Ou seulement quelques jours, le temps de souffler et dé/refaire les valises ? Vous avez peur de vous ennuyer sur la plage et de ne pas avoir la force de traîner vos gamins à Saint-Pardoux ? Autant d’occasions pour (re)découvrir le lieu qu’on habite et que souvent, l’on connaît bien mal ! Le programme estival de l’office de tourisme de Limoges gagnerait à être connu, car il vous propose des dizaines de visites guidées et animations diverses à destination de tous, à des prix très modestes.

Ainsi, ces deux mois d’été 2012 seront peut-être pour vous l’occasion de partir en compagnie des guides-conférenciers de l’Office de tourisme, pousser enfin la porte de monuments devant lesquels vous passez tous les jours, mais aussi de connaître l’histoire de sites dont vous ne soupçonniez même pas l’existence ou la richesse, ou encore de partir à l’aventure de manière originale, en délaissant vos traditionnelles chaussures de ville…

Outre les monuments et quartiers emblématiques de la Cité, de la Cathédrale ou de la gare des Bénédictins, de très nombreuses idées de visites, ateliers, animations et parcours multiples et variés vous sont proposés.

Pour l’esprit, le ventre, les yeux, les pieds, les grands et les petits.

Une petite faim ? La promenade des Petits ventres est faite pour vous ! Vous pourrez ainsi allier l’utile (l’histoire de la corporation des bouchers limougeauds et de « leur » chapelle Saint-Aurélien) à l’agréable (des dégustations, oui !). La porcelaine vous casse les pieds ? C’est que vous ne l’avez pas encore approchée accompagné des guides, à travers l’exposition Jeux de porcelaines, à l’hôtel de ville, ou à travers les délicates décorations funéraires du cimetière de Louyat. Les enfants vous fatiguent ? Avant de partir admirer les merveilles des vases Fauré à la galerie des Hospices, inscrivez-les aux ateliers spécialement prévus pour eux par le service pédagogique, et ils partiront dessiner leur blason, faire des fouilles ou créer des gargouilles.

La nuit tombée, c’est une opportunité pour apprécier Limoges illuminée à travers les « parcours de lumière ». Les fameux souterrains limougeauds s’offrent à vous sous un nouveau… jour, et qui sait, peut-être profiterez-vous d’une douce soirée en vous baladant le long de la Vienne, sous la Cathédrale, entre les ponts, au son de l’accordéon d’Inouk Crespin, des installations sonores de Jean-Michel Ponty et du talentueux groupe limousin traditionnel Roule… et ferme derrière. La Vienne que vous aurez pris soin de descendre en canoë pour une approche inédite de l’histoire et du paysage urbains.

Et si vous êtes de surcroît amateur de marche à pied, n’hésitez plus à goûter le patrimoine sportivement, en vous joignant aux randonnées urbaines de la Carmauzette (de la place des Carmes à l’Auzette) ou, avec votre vélo, de la Thermotech (des thermes de la villa gallo-romaine de Brachaud à ESTER Technopole), où vous apprendrez que les quartiers les plus reculés et les moins connus de la ville recèlent d’histoire et de surprises. Tout un programme !

Pas plus tard que dimanche prochain, tombez sous le charme de Limoges la bucolique en vous rendant au jardin de l’Evêché assister à la riche programmation d’un Dimanche aux jardins. Mais si vraiment la ville vous barbe, une « randonnée patrimoine » en milieu rural vous est proposée le 19 août, à la découverte du patrimoine de la commune périurbaine d’Aureil.

Visiter Limoges ? Pour votre bien. Et pour le sien.

Sachez enfin que ce programme n’est pas qu’estival, et que l’Office propose des visites tout au long de l’année, en semaine comme en week-end, en fin de journée, l’après-midi, à la pause de midi, pour vous faire découvrir, redécouvrir, apprécier la ville, et, qui sait, faire de vous des ambassadeurs de Limoges… Car n’est-ce pas ainsi que l’on commence à changer son regard sur la ville ? La meilleure des choses pour améliorer l’image d’une cité, quelle que soit sa réalité et son fondement, et d’en effacer les clichés réducteurs, n’est-ce pas d’apprendre à mieux la connaître (et donc la comprendre, elle et son évolution) ? Et d’entrer ainsi dans une démarche positive en soutenant les actions qui méritent de l’être, susceptibles de contribuer à son dynamisme ? L’implication toute l’année de l’Office de tourisme et à ses côtés, du service Ville d’art et d’histoire, dont Limoges bénéficie du label depuis 2008, est pour moi un exemple évident et à soutenir, si l’on veut faire de Limoges une ville où résolument, il fait bon vivre.

Le programme complet :  [ici] (également disponible à l’Office de tourisme, 12 boulevard de Fleurus)
Le site de l’Office de tourisme : [ici]


Actions

Informations



3 réponses à “> C’est l’été, le moment de se laisser conter Limoges…”

  1. 25 07 2012
    BOUTAUD (00:25:01) :

    A toi Lucas un grand merci,

    Au sein de l’équipe des guides conférenciers, j’arpente et use mes galoches sur les gazettes de la cité. Tu me reconnaîtras.
    Un témoignage donc…
    Un témoignage écrit à la volée, sorti d’une promenade nocturne où des hommes et des femmes ce soir ont partagé un regard, participé à un échange sous les étoiles exactement.
    Nous sommes des passeurs, des pisteurs de traces, des contemplatifs.
    Nous usons de mille tours pour faire émerger l’humain.
    Nous nous georgeons des trajectoires et dessinons des constellations.
    Mais toujours cet engagement est commun.
    Chacun de nous est ambassadeur.

    Il n’est pas un jour où je ne fais une rencontre, relève un détail insolite, receuille une anecdote qui renforcent un profond sentiment en moi.
    Sensation évidente que l’on vit bien ici. Que l’on vit des expériences, qu’il y a une « âme » limougeaude.
    L’esprit souffle.
    J’ai déjà entendu battre le coeur de la ville à Beaublanc, rythmé des rebonds sur le parquet.
    J’ai vu le raffinement dans nos musées et assisté aux luttes passionelle des hommes et leurs créations dans les ateliers.
    J’ai humer et englouti des mets succulents dans et autour des halles.
    J’ai fais une sieste divine en bord de Vienne avant d’en suivre les flots.

    Je crois que l’esprit Limougeaud, c’est l’excellence modeste, la simplicité apaisante et l’humilité. C’est la mémoire des souffrances et le goût pour la tolérance. C’est une destination pour les gens de bon sens, bien conscients des beautés et des difficultés de la vie. Des gens qui tiennent debout.

    A trés bientôt.

  2. 15 08 2012
    Lucas (07:58:17) :

    Merci pour cette belle contribution, ce beau témoignage, Eric. Puissent les Limougeauds l’apprécier, et puissent-ils pérenniser cet « esprit » !

  3. 15 08 2012
    Lucas (07:58:44) :

    Et puissiez vous continuer sans relâche votre travail tellement utile !

Laisser un commentaire




Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33