> Petite pause…

20042011

Retour le 7 mai ! Plein de projets, d’idées nouvelles, pour le blog entre autres.
En attendant, bonnes vacances à ceux qui en ont, bon courage à tous ! Et encore merci aux dizaines d’internautes qui tous les jours, par leur visite, l’encouragent à continuer =)




> Interview : « Les humanités [nous font] humain et citoyen »

10042011

QUESTIONS A PIERRE LYRAUD, EN HYPOKHÂGNE AU LYCEE GAY-LUSSAC DE LIMOGES

interview.png

8437.jpgSi la situation des filières supérieures littéraires n’est sans doute pas, en ces temps de crises multiples, tant économique que sociale, le sujet le plus évoqué, l’avenir qu’on leur prédit a de quoi interpeller. La parole a été donnée à des professeurs, mais pourquoi ne pas s’intéresser à ce qu’en pensaient les élèves eux-mêmes, ces quelques irréductibles qui croient encore en l’avenir des belles lettres, ces « humanités » à la source du modèle démocratique et culturel français ? Pierre Lyraud est actuellement en hypokhâgne, première des deux années de classe préparatoire littéraire, au lycée Gay-Lussac de Limoges, et répond à mes questions. Dont les réponses laissent penser que nous traversons peut-être une autre crise, d’ordre culturel et moral, plus insidieuse mais tout autant déplorable.

Lire la suite… »




> MFPD reconduite à la tête du Conseil général… sans les voix de Terre de gauche

1042011

blim.bmp

mfpd.jpgLe PS haut-viennois serait-il en train de se marginaliser ? Après le coup de tonnerre des élections régionales de 2010, qui avaient vu les communistes refuser de faire partie de la majorité du président Denanot, les personnalités de Terre de gauche élues au conseil général lors des élections cantonales ont choisi de créer leur propre groupe à l’assemblée départementale, à la tête de laquelle Marie-Françoise Pérol-Dumont a été sans surprise reconduite. Mais avec seulement 26 voix, sur les 37 que compte la gauche du département.

Et fait inédit, les élus ADS, qui cogèrent les collectivités avec les socialistes à la mairie de Limoges mais aussi au Conseil régional, ont décidé de suivre leurs collègues du PCF, abandonnant toutes les vice-présidences au PS, au risque de voir les accusations d’hégémonie persister, si ce n’est prospérer. Gageons que les relations entre les différentes forces de gauche dans une terre aussi « à gauche » que le Limousin devraient donner du fil à retordre aux socialistes et aux électeurs, à 14 mois des élections législatives.







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33