> Cantonales : le PS satisfait… ou presque !

28 03 2011

blim.bmp

ambazaccantonales.pngJe ne reviendrai pas en détail sur les résultats à l’échelle nationale et dans les autres régions de ces élections cantonales, ni même des enseignements à en tirer. Je crois que tout a été dit : la gauche l’emporte (4 nouveaux départements notamment), mais le triomphalisme serait bien inconvenu, dans un scrutin qui a vu l’abstention et le Front National obtenir des très bons scores. Sans oublier que ce scrutin est encore la preuve des défauts du système électoral français en terme de mode de scrutin. Passons. Je me concentrerai sans prétentions sur les résultats en Limousin et plus particulièrement en Haute-Vienne.

La première conclusion de cette élection, c’est sans aucun doute la reconduction de la majorité socialiste en Corrèze, qui devrait permettre à François Hollande, comme il l’a évoqué avec humilité, respect pour les électeurs de son département, mais détermination, de pouvoir se tourner vers son destin national. Petite déception en Creuse, avec la perte sur le fil par le PS du canton d’Aubusson, et l’échec dans la conquête de celui de Châtelus-Malvaleix. Comme le commentait Christian Moulinard sur France 3, ces résultats devraient compter dans la façon dont les partis aborderont les élections législatives de 2012 (un seul député représentera en effet tous les Creusois lors de la prochaine législature, et gageons que le tristement remuant Jean Auclair saura sauter sur l’occasion pour continuer de faire entendre sa ô combien bruyante voix).

conseillersgnraux87.pngPour ce qui est de la Haute-Vienne, on pourrait penser là aussi parler de statu quo. Somme toute, la majorité, qui n’était pas menacée, reste bien solidement à gauche (l’équilibre droite-gauche reste identique), auréolée de logiques mais belles victoires de la part des nouvelles recrues (Gulsen Yildirim à Puy-las-Rodas, Sandrine Rotzler à Carnot). En dépit de la grosse déception qu’est l’échec serré d’Huguette Tortosa face à Raymond Archer dans le canton de Limoges-Emailleurs, et d’une élection très juste à Châteauponsac. Et peut-être surtout de rancoeurs. La victoire du divers gauche et maire d’Isle Gilles Bégout dans un canton jusqu’ici socialistes en est un exemple. Mais ce scrutin restera sans doute marqué par la victoire dans trois cantons PS de candidats communistes de l’alliance Tere de gauche, dans la foulée des bons scores aux régionales l’an passé. Dans le premier d’entre-eux, à Bellac, la démocratie a très distinctement et très justement parlé. Dans les deux autres, à Ambazac et Saint-Junien Est, les électeurs ont tranché mais on se serait bien passé de quelques règlements de compte et autres attitudes limites. Au final, si « ça n’est à l’évidence pas un succès » pour MFPD, le temps est désormais au travail et à l’apaisement, mais nous pouvons supposer que cette entorse aux accords politiques laissera des traces. Y compris, peut-être, au sein de l’alliance Terre de Gauche, les positions de Stéphane Lajaumont et Christian Audouin s’étant déjà plus ou moins montrées contradictoires (entre l’exclusion ou le soutien sans faille à Josette Libert, la nouvelle élue du canton d’Ambazac).

Reste à savoir quelles seront elles et quels seront les rapports entre les élus Terre de gauche et leurs collègues du PS (l’ambiance sera-t-elle à la mesure de celle qu’on imagine régner dans l’hémicycle régional ?). Tout ça dans l’attente du redécoupage tant flou que redouté prévu en 2014. Dans l’intervalle, Marie-Françoise Pérol-Dumont aura été reconduite à son poste de présidente du Conseil général de la Haute-Vienne.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33