> Cantonales : le PS satisfait… ou presque !

28032011

blim.bmp

ambazaccantonales.pngJe ne reviendrai pas en détail sur les résultats à l’échelle nationale et dans les autres régions de ces élections cantonales, ni même des enseignements à en tirer. Je crois que tout a été dit : la gauche l’emporte (4 nouveaux départements notamment), mais le triomphalisme serait bien inconvenu, dans un scrutin qui a vu l’abstention et le Front National obtenir des très bons scores. Sans oublier que ce scrutin est encore la preuve des défauts du système électoral français en terme de mode de scrutin. Passons. Je me concentrerai sans prétentions sur les résultats en Limousin et plus particulièrement en Haute-Vienne.

La première conclusion de cette élection, c’est sans aucun doute la reconduction de la majorité socialiste en Corrèze, qui devrait permettre à François Hollande, comme il l’a évoqué avec humilité, respect pour les électeurs de son département, mais détermination, de pouvoir se tourner vers son destin national. Petite déception en Creuse, avec la perte sur le fil par le PS du canton d’Aubusson, et l’échec dans la conquête de celui de Châtelus-Malvaleix. Comme le commentait Christian Moulinard sur France 3, ces résultats devraient compter dans la façon dont les partis aborderont les élections législatives de 2012 (un seul député représentera en effet tous les Creusois lors de la prochaine législature, et gageons que le tristement remuant Jean Auclair saura sauter sur l’occasion pour continuer de faire entendre sa ô combien bruyante voix).

conseillersgnraux87.pngPour ce qui est de la Haute-Vienne, on pourrait penser là aussi parler de statu quo. Somme toute, la majorité, qui n’était pas menacée, reste bien solidement à gauche (l’équilibre droite-gauche reste identique), auréolée de logiques mais belles victoires de la part des nouvelles recrues (Gulsen Yildirim à Puy-las-Rodas, Sandrine Rotzler à Carnot). En dépit de la grosse déception qu’est l’échec serré d’Huguette Tortosa face à Raymond Archer dans le canton de Limoges-Emailleurs, et d’une élection très juste à Châteauponsac. Et peut-être surtout de rancoeurs. La victoire du divers gauche et maire d’Isle Gilles Bégout dans un canton jusqu’ici socialistes en est un exemple. Mais ce scrutin restera sans doute marqué par la victoire dans trois cantons PS de candidats communistes de l’alliance Tere de gauche, dans la foulée des bons scores aux régionales l’an passé. Dans le premier d’entre-eux, à Bellac, la démocratie a très distinctement et très justement parlé. Dans les deux autres, à Ambazac et Saint-Junien Est, les électeurs ont tranché mais on se serait bien passé de quelques règlements de compte et autres attitudes limites. Au final, si « ça n’est à l’évidence pas un succès » pour MFPD, le temps est désormais au travail et à l’apaisement, mais nous pouvons supposer que cette entorse aux accords politiques laissera des traces. Y compris, peut-être, au sein de l’alliance Terre de Gauche, les positions de Stéphane Lajaumont et Christian Audouin s’étant déjà plus ou moins montrées contradictoires (entre l’exclusion ou le soutien sans faille à Josette Libert, la nouvelle élue du canton d’Ambazac).

Reste à savoir quelles seront elles et quels seront les rapports entre les élus Terre de gauche et leurs collègues du PS (l’ambiance sera-t-elle à la mesure de celle qu’on imagine régner dans l’hémicycle régional ?). Tout ça dans l’attente du redécoupage tant flou que redouté prévu en 2014. Dans l’intervalle, Marie-Françoise Pérol-Dumont aura été reconduite à son poste de présidente du Conseil général de la Haute-Vienne.




> Quand l’UMP (se) donne la nausée

22032011

belections.bmp

149603836730lapresidentedufrontnationalmarinelepen.jpgJe ne reviendrai pas sur les multiples analyses et tentatives de commentaire sur le vote protestataire, si préoccupant qu’il soit, ni sur l’abstention extrêmement importante. Ni sur la débâcle de l’UMP, ni sur le vote majoritaire à gauche, ni même sur le suspense qui entoure la réélection de François Hollande à la tête du département de la Corrèze. Je me contenterai de faire comme tout le monde ces dernières heures, c’est-à-dire d’aborder sans prétention aucune et de façon concise la question du front républicain.

Je pense que le problème n’est pas de savoir de quelle façon la droite aurait du faire comprendre de façon claire que le choix du second tour, dans le cas de duels gauche/FN, ne pouvait en aucun cas être autre chose que le vote contre le FN. Car il faut bien le dire, la droite n’a même pas eu à aller jusque là. Elle a préféré se décrédibiliser en proposant autant d’avis que possible, flirtant ça et là avec l’incorrection. Jean-François Copé a même évoqué la possibilité de ne pas voter, avant de se raviser quelque peu, probablement conscient du caractère anti-républicain de cette supposition. Et choisissant le non-moins méprisable choix du non-choix.

La cacophonie au plus haut qui émane de la majorité présidentielle aurait pu n’être que ridicule. Mais la gravité d’un appel au vote blanc alors que les instances du parti appelaient en 2009 (autres temps, autres moeurs ?) encore à faire barrage au FN en choisissant le candidat DVG lors des municipales d’Hénin-Beaumont, en dit long sur l’état d’esprit d’une UMP, qui déjà n’est plus concentrée sur un scrutin local au bilan sans doute décevant,mais a résolument un pied en 2012. Est-on en droit de se poser la question – effroyable, certes – d’un appel de la droite à voter socialiste dans le cas d’un « 21 avril à l’envers » ?

En attendant, le FN est en position d’empocher plusieurs cantons dimanche prochain.




> N’oubliez pas de voter dimanche !

18032011

Collèges, routes, transports, aide aux personnes âgées et handicapées, RSA… les compétences du Conseil général sont autant de sujets qui touchent à notre vie quotidienne. Une raison de faire valoir son droit !

Il fera beau dimanche, alors si cela peut vous motiver, ce sera toujours une voix de plus pour la démocratie !

Je vous donne rendez-vous dès lundi pour les principaux résultats sur le département, la région, et à l’échelle nationale.




> Sale temps pour l’UMP… mais prudence !

11032011

belections.bmp

0xhqxasb.bmpL’UMP souffre d’un complexe, et d’une image plus que mauvaise. Les mauvais sondages en vue de l’élection présidentielle, les propos outranciers de Chantal Brunel, le débat sur l’islam, l’héritage chrétien de la France, les multiples affronts faits par la droite aux Français, la politique étrangère de l’Etat… Certes, les prétextes à ce désamour certain ne manquent pas. A l’heure où Marine Le Pen caracole dans les sondages, le malaise qui règne à droite entre l’aile dure de la Droite populaire et les centristes montre bien à quel point la majorité est dans une période difficile. Les candidats de la majorité présidentielle aux élections cantonales des 20 et 27 mars prochains semblent en tirer de petites conséquences à l’échelle de l’élection.

A scrutin local, enjeux locaux et affiliation locale : alors que le PS ne cesse de rappeler que le vote est – aussi – une occasion de réaffirmer l’opposition des Français à la politique du gouvernement, en Creuse, l’ensemble des candidats de droite, au premier rang desquels on trouvera bien entendu Jean Auclair, ont tout simplement décidé de se présenter aux électeurs… sans l’étiquette UMP ! La gauche n’a pas manqué de saisir la balle au bond. En fin communiquant, François Hollande n’a pas manqué de comparer les réfractaires à la labellisation au parti présidentiel à des colis perdus voués à l’atomisation. Le PCF a lancé un grand jeu concours, appelant les citoyens à accoler sur les affiches des étiquettes humoristiques rappelant la véritable affiliation des candidats plus préoccupés par leur élection qu’à un rattachement aux écarts du président et de ses ministres. On peut les comprendre.

En visite hier soir à Condat-sur-Vienne pour soutenir les candidats socialistes en Haute-Vienne, le maire de Paris Bertrand Delanoë n’a pas manqué de souligner cette réalité pour le moins éloquente, tout en réaffirmant la nécessité d’une mobilisation sans faille des citoyens dans le soutien au PS, le seul à même de proposer et appliquer efficacement un programme alliant respect, progrès et solidarité. Le département est un acteur essentiel du quotidien.

L’UMP se cache donc. Mais surtout, pas de triomphalisme. La route est longue, semée d’embûches. Tachons de ne pas nous en ajouter tout seuls. Et avant de se projeter en 2012, tachons de ne pas décevoir en 2011.




> Les nouveaux élus du Conseil régional des jeunes

9032011

bjeunesse2.png

Les jeunes limousins ont voté et choisi leurs nouveaux Jeunes conseillers régionaux, qui siègeront dès avril et jusqu’à la fin 2012. En voici la liste (et merci d’avoir participé et de m’avoir élu ! :) ), ci-dessous. Nous aurons très vite l’occasion de reparler des premières perspectives du CRJL, à l’occasion de la première séance plénière, le 2 avril prochain.

Lire la suite… »




> La radiothérapie de Guéret ressuscitée

9032011

blim.bmp

radiothrapieguret.jpgDécidément, la Creuse et les Creusois cherchent à s’inscrire au rang de défenseurs du service public et de proximité. On garde encore en mémoire la grande manifestation de mars 2005 qui avait vu 5 000 à 6 000 personnes battre le pavé guérétois à l’appel de divers syndicats pour protester contre la fâcheuse tendance à la disparition de ces services ô combien nécessaires.

L’an passé, la mobilisation conjointe des élus du département de tous bords (le député UMP Jean Auclair avait marqué l’actualité en campant une nuit durant au ministère de la Santé pour protester contre la fermeture dudit service de radiothérapie). Xavier Bertrand est donc revenu sur la décision de Roselyne Bachelot, et le service devrait rouvrir d’ici à la fin de l’été 2011.

Quoi qu’il en soit, Le Populaire du Centre titre aujourd’hui avec ce sujet, et ne mâche pas ses mots, avançant le « manque de volonté de Roselyne Bachelot« , mais se félicitant tout naturellement que « le bon sens ait repris le dessus« , malgré tout « si tard« . De là à remercier Jean Auclair…







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33