> 70 ans d’actualités en Limousin : partie 1 (1941-1982)

26 01 2011

bdossier.bmp

Le succès des modes d’information numériques, blogs en tête, en dit long sur notre besoin d’information et sur notre volonté à l’assouvir le plus vite et le plus facilement possible. Au-delà de tout jugement qualitatif, ces supports ne peuvent-ils pas nous servir de promontoires desquels réaliser combien le XXe siècle a été celui de la diversification des sources ? Une complexification qui doit peut-être, il faut bien le dire, à l’enchaînement de grands bouleversements sociaux, politiques, économiques, culturels qui ont contribué à forger notre société et modifier nos modes de vie. A moins que ça ne soit plus complexe, et que dans une certaine mesure, effets et causes s’entremêlent de plus en plus… Bref.

J’ai choisi de relever à partir de différentes sources une série de documents d’archives qui retracent l’histoire récente de notre région, depuis la Seconde guerre mondiale, essentiellement en suivant l’aspect politique de l’actualité. Et nous savons combien la politique conditionne et détermine notre quotidien* ! J’y ai toutefois ajouté quelques références tenant davantage à la chronique sociale, car témoignages savoureux de temps révolus mais constitutifs de l’histoire et de l’image de notre région.

J’ai pour cela parcouru le formidable site de l’INA (l’Institut National de l’Audiovisuel), ainsi que les livres compilant les principales « unes » du Populaire du centre et de l’Echo du centre. De la visite du maréchal Pétain en 1941 aux bons scores de la liste Limousin Terre de gauche aux élections régionales de 2010, 30 archives pour 70 ans d’actualités en Limousin.

* cf. l’adage certes réducteur mais bien connu : « si tu ne t’occupes pas de la politique, la politique s’occupera de toi…

1 / Visite du Maréchal Pétain à Limoges, 1941
Actualités mondiales – Lien

inaptainlimoges.pngLe Maréchal lors d’une de ses nombreuses et typiques visites en province, où il exalte les valeurs et les piliers idéologiques du régime, au premier rang desquelles se trouve la jeunesse. En cette sombre époque, un an après le lancement de ce que le commentateur nomme sobrement « effort de rénovation » mais qui n’est autre que l’Armistice de 1940, le vieux héros de Verdun fait l’expérience sur le terrain de sa popularité. Troublant paradoxe que cette foule en liesse mêlée aux sinistres uniformes de la « jeunesse de France » et au discours de propagande du ministre Lamirand.

2 / Visite du Général de Gaulle à Limoges et Oradour-sur-Glane, 1945
Actualités françaises – Lien

« Justice sera faite ! » L’histoire de France regorge de slogans comme celui-ci, représentations de ce qu’on pourrait qualifier de sentiments nationaux, matérialisés et incités par des évènements fondateurs et majeurs, par ce et ceux qu’ils impliquent. La victoire des Alliés, l’oeuvre de la Résistance et la chute du régime de Vichy en sont. En 1945, c’est encore la foule qui accueille à Limoges le chef de la France Libre, futur président de la République. Une foule encore en liesse, dont beaucoup s’étaient sans doute réunis sur le Champ de Juillet 4 ans auparavant, quand le sinistre Etat Français porteur d’espoirs avait déjà lancé son oeuvre de collaboration. « Enthousiasme » en la paix, et « confiance » en la justice, tel est l’état d’esprit des Limousins. Comment cela peut-il autrement, dans une région qui bien qu’a priori loin des affres de la guerre, a connu le pire avec Oradour.inadegaulleoradour.png

3 / Vendanges à Verneuil-sur-Vienne, 1966
Limousin Actualités – Lien

Sur fond d’accordéon, une voix plus grave et posée : les temps ont changé, les années 1960 célèbreraient-elles la tradition régionale rurale, au coeur d’une période de boom économique et de modernisation sans précédent ? Récolte familiale mais exportée, côteaux ensoleillés et proverbes, un vrai décor de Limousin agricole, une photographie aujourd’hui décalée mais ayant une valeur historique. Hors contexte, on ne peut que constater la situation du vignoble français, qui va devoir entreprendre une démarche de qualité, de labellisation et de réglementation stricte pour faire face aux maladies et à la concurrence.

4 / Souvenirs du Port du Naveix, 1967
Limousin Actualités – Lien

L’accordéon toujours en fond sonore, le reportage présente le fameux Port du Naveix en bord de Vienne, chantés dans la région au tournant d’un XXe siècle mouvementé. Le port au bois flotté (depuis Eymoutiers inanaveix.pngjusqu’aux fours à porcelaine) de Limoges est un témoin et un acteur de l’histoire de la ville, que ce soit culturellement, sociologiquement, qu’économiquement. Evocation de la « Crotte de Poule », des fêtes et des « laveuses », images du quartier de l’Abbessaille, promenade entre le sobre journaliste et « Madame Lafarge » : une ode à l’ancien temps surannée mais émouvante.

5 / Grèves et manifestations en mai 1968
Limousin Actualités – Lien

La France qui s’ennuie, mais surtout que l’on oppresse s’est révoltée. Images de la fameuse contestation devant la gare de Limoges-Bénédictins.

6 / Première élection du président du Conseil régional, 1974
Limousin Actualités – Lien

Les gouvernements socialistes des années 1980 ne sont pas encore passés par là : le conseil régional (dont André Chandernagor, futur 1er président de la cour des Comptes, est le premier président en 1974) n’est qu’un embryon d’institution locale, ses pouvoirs et son budget sont extrêmement limités, c’est davantage le préfet qui est la « voix » (si l’on peut dire) de la région. Quoi qu’il en soit, c’est une première étape dans la constitution de ce que les mauvaises (sincères ?) langues appelleront plus tard le « millefeuille » des collectivités françaises, mais aussi et surtout une première étape vers la décentralisation de 1982 et la première élection des conseillers régionaux au suffrage universel direct, en 1986.

7 / Tournage du « Pain Noir » à Limoges, 1974
France Culture – Lien

Serge Moati répond aux questions du journaliste radio sur le tournage du feuilleton Le Pain Noir, inspiré de l’oeuvre de Georges-Emmanuel Clancier, à Limoges.

8 / Le mot « limoger », 1976
Limousin Actualités – Lien

Qu’on pense que « ça ne devrait pas exister », ou au contraire que l’on trouve Limoges « fermée sur elle-même », le mot limoger reste un sujet de discussion, voire de gentils affrontements, depuis sa création pendant la Grande Guerre. Le journaliste réalise un « micro-trottoir » en marge d’une initiative du Conseil général destinée à connaître l’image de la ville et du département. C’est certain, s’il vaut mieux garder un regard amusé sur ce terme qui défie le temps, il ne contribue pas à améliorer l’image de Limoges ! Pourquoi ne pas y préférer le terme de hazebroucker ? Parce que cela ne fera que déplacer le « problème » !

popu1981.png9 / Le triomphe du PS aux législatives, 1981
Le Populaire du centre

Dans la foulée de sa victoire du 10 mai, le PS remportait la majorité absolue aux législatives de 1981. Cette vague rose sans précédent depuis le Front populaire était bien évidemment observée à l’échelle locale, en Limousin, comme le montrait Le Populaire du centre en une du 22 juin 1981. « Le bond en avant socialiste est spectaculaire sur ces terres historiques pour le parti de Betoulle et Pressemane », relate le journal en soulignant la position délicate dans laquelle se trouve Jacques Chirac : le futur président est en effet l’unique député de droite de la région. Cette année-là, Alain Rodet faisait son entrée au Palais Bourbon, élu avec 75 % des suffrages (!), ses collègues haut-viennois étaient Marcel Mocoeur et le communiste Marcel Rigout.

10 / Attentat du train Capitole, 1982
Antenne 2 – Lien

inacapitole.pngC’est un des faits divers ayant eu lieu sur le territoire régional les plus médiatisés de ces dernières décennies. L’ »horrible carnage », comme titrera Le Populaire. Le 29 mars 1982, une bombe explose dans le train Capitole Paris-Limoges, à hauteur d’Ambazac, faisant 5 morts et plusieurs dizaines de blessés. Revendiqué par la mouvance du terroriste vénézuélien Carlos, l’attentat s’inscrit dans une vague de plusieurs autres évènements du même type en France.

Ajoutons que ce secteur de la ligne Paris-Toulouse refera parler de lui dans un sujet étrangement proche. En 2004, le mystérieux groupe AZF fait chanter : on retrouvera un semblant de bombe le long de la voie, près de Folles. Les menaces s’estomperont après les attentats de Madrid le 11 mars 2004.

Prochain volet : 1984-1998


Actions

Informations



2 réponses à “> 70 ans d’actualités en Limousin : partie 1 (1941-1982)”

  1. 28 01 2011
    intothefilm (21:01:01) :

    Voilà mon p’tit site Lulu !
    http://intothefilm.unblog.fr/
    Mimi

  2. 28 01 2011
    intothefilm (23:42:17) :

    Je voulais le voir oui, d’ailleurs je vais au cinéma demain avec ma mère mais elle veut pas voir ça ! >.

Laisser un commentaire




Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33