• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 8 décembre 2010

> Les Amis du Président au théâtre de l’Union

8122010

 bculture.bmp

amispresidentweb.jpgJonathan Mano, récemment élu député, et Blaise Padirac, ministre du Repli identitaire, sont tous deux des amis de trente ans du président… Confrontations entre deux personnages politiques, deux hommes politiques : un ministre et un député, cette pièce évoque une machination qui, mêlant l’intime et la vie publique, révèle des agissements qui au temps de Shakespeare se seraient achevés dans le sang.  Elle est un reflet passionnant des mœurs contemporaines et les dialogues tragi-comiques en font un œuvre théâtrale poignante que je souhaite  monter avec deux grands acteurs Thierry Gimenez et Stéphan Wojtowicz.

Le théâtre de l’Union propose jusqu’au 17 décembre prochain la dernière mise en scène de Pierre Pradinas, d’après Alain Gautré, intitulée Les Amis du Président, titre forcément évocateur de nos jours…

Théâtre Création – Coproduction Théâtre de l’Union, du 7 au 17 décembre
mardi 7 déc. (20h30), mercredi  8 déc. (20
h30), jeudi 9 déc. (18h30), vendredi 10 déc. (20h30), samedi 11 déc. (20h30), mardi 14 déc. (20h30), mercredi 15 déc. (20h30), jeudi 16 déc. (18h30), vendredi 17 déc. (20h30)

Site du théâtre : [ici]




> 20 000 places à Beaublanc : oui, mais…

8122010

blim.bmp

stadebeaublanc.jpgPrévu en 2008 dans le programme électoral d’Alain Rodet, l’agrandissement du stade principal du parc de Beaublanc est en bonne voie (première phase : 14 000 places en 2013). Le conseil municipal a attribué hier soir la maîtrise du projet à un cabinet bordelais qui s’est déjà fait remarquer pour la rénovation de plusieurs grands stades français qui accueilleront des rencontres de l’Euro 2016 de football. Dans n’importe quelle ville, au mieux on pourrait se satisfaire de la conduite d’une telle entreprise, au pire se dire que c’est somme toute bien normal pour une agglomération de 170 000 habitants.

Oui mais voilà, l’équipe de Limoges est la moins bien classée des grandes villes avec celle d’Aix-en-Provence, et la moins bien dotée de toutes les villes de sa taille, si l’on compare la population communale à la capacité du stade principal de la ville (1 320 places assises à Saint-Lazare). Rappelons que le Limoges Football Club plafonne depuis quelques années en 6eme division, la première division d’ordre régional. Si en 1986 encore, le LFC pouvait prétendre rivaliser avec le CSP (élimination de Nantes en Coupe de France), cette période est révolue. L’équipe première de la capitale affronte en saison régulière les équipes de Montmorillon, Aixe-sur-Vienne ou Lubersac ! Par ailleurs, l’USAL, le club de rugby, peine à regagner la Pro D2, dans laquelle il a été confronté à des difficultés tant sportives que financières… D’où la certaine légitimité des inquiétudes vis-à-vis d’une infrastructure destinée à accueillir ces équipes.

Au-delà des vaines accusations de « populisme électoral » de l’opposition municipale envers la majorité, il faut surtout se demander si une politique de soutien appuyé aux équipes en question sera menée en parallèle. Si tel est le cas, on ne pourra ensuite que se satisfaire du choix de la municipalité. Le choix d’un outil de qualité pour l’évolution des équipes sportives de la ville, professionnelles ou non, et aussi, probablement, dans l’accompagnement de l’éducation sportive à Limoges. Mais aussi le choix d’un outil de communication.

Photo (c) Le Populaire du centre







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33