• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

> Nedde : 10 ans de rencontres

18092010

bculture.bmp

nedde.jpgJ’en fais la pub chaque année depuis l’ouverture du blog en 2007, et ce n’est pas cette année que ça va changer. Randonnée, musique traditionnelle, gastronomie, un 3 en 1 exceptionnel et convivial, qui rassemble chaque année de nombreux curieux en plein coeur de la montagne limousine, où les chemins mènent de repas en concerts, entre petits villages et forêts. En espérant que vous ayez déjà réservé…

Cette année, pour la 10e édition des Rencontres musicales de Nedde, vous pourrez retrouver Michel Esbelin, Arbadétorne, le duo Artense, Rouscaille et compagnie, Odile Monmarson, et bien d’autres choses encore…

Le site des Rencontres : [ici]




> Expo : Comment analyser le Limoges d’aujourd’hui pour inspirer celui de demain…

13092010

placedelar.jpg« Sans projet d’ensemble, les pièges de l’aménagement du territoire sont durs à éviter : le mitage urbain, la composition des zones industrielles détachées de la ville, la constitution de lotissements dortoirs, le zoning, le manque de connections par les transports en commun, … Limoges a besoin d’outils pour la créativité et l’émergence d’idées. »

La question de l’aménagement urbain de la ville de Limoges passionne, et mérite clairement l’intérêt de tous ceux qui y travaillent, qui s’y amusent, qui la visitent, qui y vivent tout simplement. Déplacements et transports urbains, logement, question touristique, cohésion des quartiers et aménagement des perspectives mais maintien des identités, … ces problématiques sont certainement la clé pour construire la ville du XXIe siècle qui soit la plus viable et la plus vivable.

Une exposition présentera dès le 24 septembre quelques projets de diplômes logocitlimoges.pngd’architecture, réalisés sur les dix dernières années, qui se sont attachés à proposer des solutions pour Limoges et ses potentiels, et dont les thèmes abordés ont une résonance plus que d’actualité.

C’est aussi ça, vivre en ville…

Limoges, territoire de projets transportslimoges.png
Du vendredi 24 septembre au samedi 2 octobre 2010 – tous les jours de 15h à 19h
La Grange à Calèches – 11, cours Vergniaud – Limoges

Vernissage le 24 sept. à 18h
Ateliers « Modifier sa ville », tous les jours à 15h




> Au programme des Journées du patrimoine

11092010

bculture.bmp

nouveauoradour.pngLe week-end prochain auront lieu les 27e Journées Européennes du Patrimoine. Placées cette année sous le signe des grands hommes et grandes femmes, et de leur contribution à l’histoire et au patrimoine français, ces Journées sont avant tout l’occasion de redécouvrir des sites qui souvent font partie de notre quotidien, mais que nous connaissons peu ou pas.

Cette année, en Haute-Vienne, en plus des traditionnels lieux ouverts à la visite, comme le Moulin du Got, le four des Casseaux ou le château-musée de Rochechouart, vous pourrez en savoir plus sur la construction du bourg moderne d’Oradour-sur-Glane, découvrir la mosquée de Limoges, visiter les studios de France 3 Limousin Poitou-Charentes ou encore faire partie des privilégiés qui en apprendront plus sur l’aéroport de Limoges-Bellegarde. Limoges-Ville d’art et d’histoire propose également plusieurs visites thématiques, dont « Quartier de la Cité : quand femmes et hommes construisent l’histoire » ou « Quand rues et places racontent les figures de Limoges ».

L’ensemble du programme des Journées du Patrimoine en Limousin est disponible dans les offices de tourisme.

- A voir aussi en Creuse : la toute nouvelle maison de Martin Nadaud à Soubrebost, le musée de la mine de Bosmoreau, marche sonore à Faux-la-Montagne, …
- A voir aussi en Corrèze : le domaine de Sédières à Clergoux, le prieuré de Saint-Angel, le site archéologique du Prieuré de Soudaine-Lavinadière, le château de Turenne, …

 




> En finir avec le bizutage !

10092010

bjeunesse2.png

bizutage.jpgL’humour carabin entretient la crainte d’avoir à manger par mégarde un morceau de cadavre conservé pour le besoin des études de médecine. Mauvais présage qu’est celui découlant d’une invitation à se rendre devant une forêt à la tombée de la nuit. Cela a beau faire 12 ans que le bizutage – entendez « amener autrui contre son gré ou non à subir ou commettre des actes humiliants ou dégradants », dans le cadre scolaire, universitaire, voire professionnel – est interdit, et donc passible de peines de prison (6 mois) et amendes (7 500 €), cette pratique perdure toujours, malheureusement.

Rite d’intégration ou coutume pour les uns, manipulation, humiliation et hantise pour les autres, le bizutage reste chaque année un passage quasi-obligé pour nombre d’étudiants. Quasi-obligé, car si désormais, certainement par crainte de la répréhension, on menace moins directement les réfractaires, la crainte de se voir refuser certains avantages liés au statut d’étudiant dans l’école, ou encore de se voir rejeté par les autres, est assez grande pour forcer les « première année » à se soumettre aux directives revanchardes de leurs aînés, trop contents d’enfin satisfaire leur désir de domination. Sans parler de la loi du silence, véritable masque de la dépression…

Il est vrai que beaucoup d’entre-eux s’en sortent bien, si j’ose dire, mais pour combien de traumatismes ? D’autant plus qu’aux écoles dont le seul nom suffit à évoquer le bizutage (Mines, Arts et métiers, facs de médecine, …) peuvent dans certaines villes s’ajouter des filières a priori épargnées (facs de lettres, …).

L’école, l’université, les grandes écoles, sont destinées à former les futurs professionnels. Mais aussi à préparer les jeunes à devenir adultes responsables et intégrés dans la société. Nuance.

Cet article n’a pour rôle que de rappeler combien le bizutage est inutile, mais aussi potentiellement dangereux. Refusons-le, et dénonçons-le.

Lien :  Comité national contre le bizutage




> Retraites : il n’est pas trop tard !

6092010

bsocit.bmp

C’est une grève massive qui est annoncée (et attendue !) pour demain, à l’appel des syndicats et des partis de gauche, à la SNCF, la RATP, dans l’Education Nationale et la fonction publique, et aussi dans le privé.

La retraite à 60 ans est une conquête capitale, et un droit inaliénable. Ci-dessous un petit condensé d’affiches de différents partis de gauche et syndicats.

Important : Des perturbations sont également à prévoir, à Limoges, sur le réseau de la TCL.
- Pour connaître les prévisions de circulation par ligne, cliquez ici.
- Pour connaître les modifications de trajets, cliquez ici.

retraitespg1.png

retraitessynd.png




> Merci Télérama

5092010

bmedias.bmp

Les lecteurs réguliers de Télérama conaissent bien la rubrique « Ca va mieux en le disant », courrier des lecteurs de l’hebdomadaire. Merci à eux de contribuer à son existence et sa relative impertinence, et notamment de rétablir la vérité quand au fait qu’un professeur ne peut comme bon lui semble partir en vacances, comme c’est le cas dans Plus belle la vie, le soap opera de France 3, scène ayant choqué bon nombre de téléspectateurs.

tlrama.png
 Télérama n° 3164







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33