• Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

> Auclair et Rodet sur la liste des députés absentéistes

23072010

belus.png

auclairrodet.pngLe collectif Regards citoyens, en association avec le site NosDéputés, a publié ces derniers jours une liste de 93 députés qui seraient susceptibles d’être condamnés financièrement sur leur indemnité parlementaire, pour leur absentéisme notable, en particulier aux réunions de commissions. A noter que ces pénalités sont prévues par deux articles du règlement de l’Assemblée, dans le cas où l’élu est plus de deux fois par mois aux commissions.

En Limousin, deux députés sont concernés par cette liste. Jean Auclair, élu UMP de la Creuse, est passible de 706 € d’amende, et Alain Rodet, député PS de Haute-Vienne, de 353 €.

Il semble cependant intéressant de souligner que ces absences n’ont été observées que sur le seul mois de février. Par ailleurs, les députés les plus « condamnables » ne manquent pas de souligner, à l’instar de François-Xavier Villain, député DVD du Nord, recordman avec 2 115 € de pénalités, que ce classement n’est en aucun cas la preuve d’une absence d’activité parlementaire. Mais le règlement est le règlement. On n’ira jamais pardonner à un élève de préférer travailler chez lui et se passer de venir en cours…




> « Chants paléolithiques » aux thermes de Chassenon

12072010

bculture.bmp

chantspalo.jpeg

Le professeur Christopher, paléomusicologue, présente au grand public ses recherches sur la prétendue tradition musicale d’hommes de Néanderthal, qui auraient survécu à l’arrivée de Cro-Magnon et aux millénaires en vivant terrés dans le sous-sol. Pour illustrer ses propos, des musiciens du conservatoire régional de Limoges, vielles, cornemuses, tubas et accordéons, proposent une « symphonie rupestre », oeuvre du célèbre compositeur Anatole Tirri, à travers les instruments imaginés par le luthier Selim Pipperdeth, directement inspirés de la préhistoire, concert pendant lequel le peintre René Borgot exprimera tout son talent. Et si les Homo neanderthalensis en profitaient pour réapparaître ?

C’est donc un spectacle étonnant et original que la Compagnie Barbaroque proposera jeudi soir sur le site gallo-romain de Cassinomagus, à Chassenon (16), près de Rochechouart, après avoir ravi le public au château de la Borie, près de Solignac, cette semaine. Le site charentais propose d’ailleurs à l’occasion une grande journée archéologique, pendant laquelle le grand public pourra créer ses propres parures, s’adonner à l’art pictural digne des plus grands artistes des grottes, ou encore découvrir les traditions de danses sous la houlette du maître de danse et les mettre en application lors du « bal bipède ».

Après avoir charmé les spectateurs du festival de Sédières, notamment en 2007 et 2008 avec l’Orfeo de Monteverdi, la compagnie Barbaroque, accompagnée de l’ensemble vielles-cornemuses de Philippe Destrem, professeur au conservatoire de Limoges et des tubas du même conservatoire, conduits par leur professeur Christophe Renaud, investit le site des thermes gallo-romains de Chassenon.

Pour en savoir plus sur cette journée exceptionnelle, contactez le parc archéologique de Chassenon.
www.cassinomagus.fr
05 45 89 32 21







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33