• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 11 mars 2010

> Régionales Limousin : zoom sur la liste Lutte Ouvrière

11032010

brgionales1.png

 

 

lo.pngContrairement au scrutin de 2004, où le mouvement d’Arlette Laguiller était allié avec la LCR, Lutte Ouvrière part seul affronter le vote des électeurs. Ce qui, il faut le dire, met de façon certaine fin à ses espoirs de remporter un siège.

Les précédentes élections l’ont montré, Lutte Ouvrière a souffert de la montée en puissance de la LCR voisine, dopée par la figure d’Olivier Besancenot, même si ce dernier semble désormais pâtir des nouvelles dynamiques du Front de gauche et d’Europe Ecologie.

Quoi qu’il en soit, la liste d’Elisabeth Faucon reste déterminée à faire entendre ses propositions, centrées autour des problèmes rencontrés par les plus démunis. Lutte contre le chômage, combattre les inégalités au travail et dans la société en général, … Tous les thèmes défendus à l’échelle nationale par Lutte Ouvrière se retrouvent dans la campagne régionale.

Même si la profession de foi de la liste affirme qu’ »aucune élection ne peut se substituer » à la lutte contre l’impérialisme de la bourgeoisie et des banques, l’entrée au Conseil Régional serait pour les candidats de Lutte Ouvrière une bonne façon de montrer leur implication et leur souci des difficultés rencontrées par les travailleurs quotidiennement. Un parti fidèle à ses valeurs, somme toute. Mais peut-être moins à la difficile réalité électorale.

Candidats

Les têtes de liste départementales : Elisabeth Faucon (Creuse), Claudine Roussie (Haute-Vienne), Marie-Thérèse Coinaud (Corrèze).

Téléchargez la liste ici : > Régionales Limousin : zoom sur la liste Lutte Ouvrière dans Limousin pdf listelo.pdf

Dès demain, présentation des deux dernières listes, cloture de la campagne officielle oblige : Front de gauche-NPA et Alternative Ecologiste Indépendante.




> Régionales Limousin : zoom sur la liste UMP

11032010

brgionales1.png

umpetallis.pngDans la plupart des régions françaises, pour l’UMP, le scrutin régional de 2010 s’apprête à être un énorme défi, une mission difficile à remplir mais un défi tout de même. En particulier dans les fiefs historiques de la droite qui avaient été submergés par la vague rose de 2004. En Limousin, c’est certainement mission impossible. Il n’empêche que la droite locale est motivée pour faire le meilleur score possible au premier tour, et faute de réserve de voix pour le second, déterminée à mobiliser les électeurs.

Ambitions

Ni Raymond Archer, ni Jean Auclair, qui se voit déjà président à la place de tout le monde, n’ont de réelles chances de prendre la place de Jean-Paul Denanot. La droite est moribonde en Haute-Vienne, diminuée en Corrèze, et contrée par le PS en Creuse. Mais la droite n’est pas morte, et l’abstention est à double tranchant. Elle peut pénaliser la gauche au détriment de la droite, comme le contraire, ou encore pénaliser droite et gauche socialiste au profit des extrêmes… Quoi qu’il en soit, on peut penser que l’UMP sera satisfaite si elle parvient à remporter autant de sièges qu’il y a 6 ans.

Propositions

En conformité avec ses valeurs, l’UMP a souhaité axer sa campagne autour des notions de développement des territoires, en insistant sur les spécificités du Limousin. Voici leurs principales propositions :

  • Soutien notable aux secteur agricole, notamment en faveur de la diversification des filières de la région.
  • Lutte contre les « déserts sanitaires », avec primes données aux professionnels de santé s’installant en zone rurale.
  • Création d’un Pôle d’Excellence Rurale, chargé de coordonner et rassembler en cette structure la conduite de différents projets en faveur des zones rurales (éconstruction, télécommunications, aide aux personnes dépendantes ou handicapées, …)
  • Privilégier les énergies renouvelables dans l’approvisionnement en électricité ou chauffage les logements sociaux, les lycées (dans le but de les valider HQE -Haute Qualité Environnementale), les bâtiments agricoles et industriels, …
  • Que le territoire régional soit tout entier couvert par la TNT, la téléphonie mobile ou le très haut débit internet.
  • Création d’un « pôle de communication internationale » grâce aux NTIC (Nouvelles technologies de l’information et de la communciation).

A noter que le programme de l’UMP parle de mettre « en place la solution consensuelle la plus rapide, la plus écologique et la moins couteuse qui permettra de relier le Limousin par la grande vitesse aux grandes métropoles« . Histoire de ne pas froisser Jean Auclair, partisan d’une LGV par Clermont, et de ne pas paraître trop en accord avec la liste Denanot, principal soutien de la LGV par Poitiers.

Candidats

ttesdelisteump.pngLes têtes de liste départementales : Francis Comby (Corrèze), Jean Auclair (Creuse), Raymond Archer (Haute-Vienne).

Téléchargez la liste en cliquant ici : > Régionales Limousin : zoom sur la liste UMP dans Limousin pdf listeump.pdf

Liens

Le blog de Raymond Archer : [ici]
Les propositions : [ici]

Dès ce soir, je vous parlerai de la liste Lutte Ouvrière, avant de terminer demain avec les listes Front de gauche-NPA et AEI.







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33