> Mini-polémique autour du panneau des anti-LGV de Bonnac-la-Côte

3 09 2009

bamnagement.bmp

Capture d'écran du reportage de France 3A l’heure ou le débat sur le projet plus que contesté de LGV Poitiers-Limoges passionne les conversations dans la région, une mini-polémique anime Bonnac-la-Côte, dont le territoire communal pourrait être traversé par la nouvelle voie ferrée d’ici à dix ans.

L’association « Air de nos campagnes », qui reste une des plus médiatiques de Haute-Vienne avec notamment l’association « Barrage », a installé il y a peu une grande pancarte sur le bord de route à l’entrée de la commune, marquant ainsi sa profonde désapprobation du projet ferroviaire. « Non à la LGV, oui au POLT« , le message est clair et prononcé en faveur d’une modernisation de la ligne classique Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, dont la mise en vitesse rapide avait été retoquée par le gouvernement Raffarin en 2003.

Le panneau n’est pas du goût de la municipalité, qui officiellement craint pour l’attention des automobilistes à un passage routier « dangereux », mais qui pourrait peut-être ne pas souhaiter se voir associée aux prises de positions de l’association, même si le maire admet être inquiet du passage de la ligne près du village.

Si cette initiative n’est pas illégale, elle n’a pas fini d’alimenter les conversations autour d’une initiative qui bien qu’ayant pour objectif de désenclaver tout un territoire, est très loin de faire l’unanimité. Les opposants ont en tout cas déjà prévu réunions publiques et opérations escargot…

Voir aussi :
- le site de l’association « Air de nos campagnes »
- le reportage de France 3 LPC sur le sujet


Actions

Informations



6 réponses à “> Mini-polémique autour du panneau des anti-LGV de Bonnac-la-Côte”

  1. 4 09 2009
    axel dlf (12:51:33) :

    je croyais que tu étais pour ce projet Lucas, je ne trouve pas ton post très optimiste pour la LGV Poitiers Limoges et ses soutiens quand tu dis qu’il est plus que contesté !
    Disons que les opposants sont très virulents actuellement car le tracé est en cours de définition, c’est ce qui s’observe sur nombre de projets d’infrastructures.

    Il ne faut cependant pas oublier que le projet est soutenu:
    - par la grande majorité des élus de la région Limousin (de gauche comme de droite; à l’exception de l’extrême gauche verte et du NPA)
    - par la grande majorité des élus de la région Poitou-Charentes
    - par une grande majorité silencieuse, habitants du Limousin particulièrement, qui voit dans ce projet un formidable espoir de désenclavement.

    Il faut donc relativiser !

  2. 4 09 2009
    ldestrem (20:51:30) :

    Je suis plutôt pour le projet, mais je me pose beaucoup de questions.
    Et je peux t’assurer que je rencontre de très nombreuses critiques vis à vis du projet. Les élus soutiennent, mais c’est moins évident du côté de la population, il me semble…

    Laissons le temps au temps, et les précisions venir…

  3. 13 09 2009
    Le petit Lemovice (15:41:17) :

    oui les esprits sont assez obtus et quand au sentiment d’interet general n’en parlons pas…mais il me semble que les opposants sont assez manipulés par certains politiques. Dans la derniere lettre du limousin il y a un article remarquable sur le TGV et ses enjeux et des réponses concretes sur les oppositions.

  4. 18 09 2009
    Christian (16:40:36) :

    Les opposants à la LGV Limoges-Poitiers seraient manipulés, pendant que les les promoteurs de cette LGV garderaient leur libre arbitre ?
    Il me semble qu’il serait bien plus intéressant pour tous d’élever le débat et de réfléchir aux nombreux arguments de fond, environnementaux, économiques, et d’aménagement du territoire de notre région qu’opposent la diversité des opposants à ce projet, plutôt que d’écrire ce genre de réplique caricatural qui ne laisse obtus que celui qui l’exprime.
    Si nos camarades de la CGT Cheminots, de la Fédération National des Associations d’Usagers du transport, de la Confédération paysanne, des associations de protection de l’environnement de France Nature Environnement, du parti des Verts, de NPA, du Parti communiste de Creuse, des Jeunesses socialistes de la Creuse, des élus de la Souterraine, et de plusieurs autres communes s’opposent à ce projet … nous sommes en droit de nous demander si ce ne sont pas les militants du Parti Socialiste de la Haute-vienne, de plus en plus politiquement enclavés autour cette position obtus qui seraient manipulés par les promoteurs du lobby LGV.

  5. 21 09 2009
    lolo (09:16:44) :

    Le lobby LGV? un lobby politique? economique? pourriez vous preciser qui est le lobby LGV pour vous?

  6. 2 11 2009
    belles pommes (23:20:09) :

    C’est vrai que les 260 maires de creuse, qui viennent de porter leurs voix contre ce projet ont l’air manipulés …. LOL

Laisser un commentaire




Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33