• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 2 septembre 2009

> La région Auvergne accusée de plagier… l’île de la Tentation !

2092009

btourisme.png

http://www.dailymotion.com/video/xa9uxx

On se souvenait de la campagne de pub surprenante du conseil général de la Gironde, qui invitait les touristes à trouver leur « point G » dans le département. Le comité régional du tourisme d’Auvergne a trouvé une idée qui rivalise d’originalité, mais qui n’est pas du goût de tout le monde.

En parodiant l’émission hautement culturelle de TF1, l’Île de la Tentation, la région espère attirer l’attention et les touristes. Elle propose tout bonnement un week-end « de rêve et de plaisirs » aux touristes ayant décidé de rejoindre l’ »Auwwwergne », avec à la clé voyage en hélicoptère, soirée dans la plus grande discothèque de France, détente dans un centre thermoludique, nuit à l’hôtel ****, accueil en limousine, …

Et ça, grâce à des spots humoristiques plagiant très ouvertement le programme de téléréalité. La région propose à qui voudra le fameux week-end d’envoyer une courte vidéo présentant le participant de façon à dégager son « humour vache, [son] énergie ou [sa] folie« . Et avertit qu’il n’est pas nécessaire d’avoir « le QI d’Enstein« , de s’appeler « Greg » ou d’être « « .

Sauf que les producteurs américains de la Century Fox ont décidé d’attaquer purement et simplement la région pour avoir plagié le concept et l’image de leur émission, rachetée par Glem Société en France, et qui est restée jusqu’à sa dernière saison en 2008 un programme pour le moins controversé.

Alors que je parlais ce matin même de l’idée d’une nouvelle campagne de pub pour le Limousin, l’idée d’un Koh-Lantah sur le lac de Vassivière pourrait-elle germer ? Cette idée paraît quel que soit l’accueil qu’on lui donne très étonnante et pour le moins originale de la part d’une collectivité locale, à tout juste 6 mois des élections régionales…

Pour en savoir plus :
- delatentation.com
- auwwwergne.com




> Le Limousin doit miser sur son développement touristique

2092009

btourisme.png

limousinparfumdenfance.pngUne chose paraît certaine, les pouvoirs locaux ont depuis quelques années choisi de mettre l’accent sur le développement et l’amélioration de l’offre touristique régionale. Plusieurs mesures concrètes soulignent cette volonté, comme l’ouverture en début d’année du site Visiter malin en Limousin, qui propose aux visiteurs des réductions sur 20 sites répartis sur les trois départements, à l’instar des nombreux « Pass Inter-sites » qui existent un peu partout en France.

Les divers projets de dynamisation (Limoges devenue VDAH en 2008, rénovation du musée de l’Evêché, ouverture du PNR de Millevaches) sont autant d’atouts qui doivent permettre à la région de capter tout son potentiel touristique. Car placé entre mer et montagne, entre l’agglomération parisienneau nord et les stations balnéaires aquitaines et languedociennes et les stations de ski des Pyrénées, au sud, le Limousin se doit de retenir les vacanciers qui sont toujours plus nombreux à transiter dans la zone.

Si le secteur touristique emploie près de 9 000 personnes sur la région, et propose plus de 320 000 lits, le territoire qui souffre naturellement de l’absence de grand site médiatique et fédérateur, écrasé entre les grottes de Lascaux, les châteaux de la Loire, et les volcans d’Auvergne, se doit d’accélerer les projets porteurs actuels (par exemple le réaménagement du lac de Vassivière), inciter la modernisation en cours des axes de transport (liaison vers Poitiers, mise en 2×2 voies de Limoges à Saintes, modernisation du réseau ferré vers Paris et l’est), et accentuer sa communication sur ses principaux atouts, nature, calme, accueil, avecentre autres la mise en place de campagnes de publicité, comme celle qui avait été menée en 2004 dans le métro parisien, et qui reste à mes yeux la plus réussie des campagnes de promotion régionale (j’en reparlerai très bientôt sur le blog).

Qu’on y retrouve un « parfum d’enfance », qu’on espère s’y « [sentir bien]« , ou qu’on se demande ce qu’il y a « de meilleur », l’avenir du Limousin passera nécessairement par le développement du tourisme.

A voir aussi :
- la page web du Comité régional de tourisme
- les vidéos du CRT
- les chiffres-clés du tourisme régional en 2007







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33