• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

> Le gouvernement n’assumerait pas encore son soutien au nucléaire ?

29092009

bgvt.bmp

http://www.dailymotion.com/video/xahx1x

Depuis quelques jours, un clip du gouvernement parlant du Grenelle de l’Environnement est diffusé sur les grandes chaînes de télé. Reconversion des zones industrielles, panneaux solaires, transports urbains propres, réduction des zones de circulation automobile, diminution des ressources, le tout à grand renfort d’effets spéciaux pour un résultat visuel assez réussi. Mais il semble manquer quelque chose. Le nucléaire, très largement soutenu à droite et dont le débat reste tabou à gauche, n’apparaît jamais dans le clip. Peut-être pour ne pas offenser les électeurs d’Europe Ecologie ?

La preuve que la droite sarkozyste n’est pas encore tout à fait débarrassée de tous ses complexes !

Le débat sur le nucléaire doit exister ! Et le développement durable devenir une devise (inter)nationale…

Erratum : En effet, l’énergie nucléaire n’est en aucun cas une énergie renouvelable, mais seulement une énergie dite « propre » directement, car ne rejetant dans l’air que de la vapeur d’eau. Veuillez m’excuser pour cette imprécision.




> Quand rentrée scolaire rime avec grosse galère…

17092009

bgvt.bmp

aclimoges.pngCréée en 1963, la carte scolaire, un des nombreux chevaux de bataille du gouvernement dans le secteur de l’Education nationale, vit sûrement son dernier mois de septembre… Censé favoriser la mixité scolaire, le système a été on le sait déjà bien amoché cette année. Si pour le ministère, il s’agit de « favoriser l’égalité des chances et la diversité sociale au sein des établissements scolaires », les principaux détracteurs – et ils sont nombreux- brandissent le spectre d’une « ghettoïsation » accrue et d’un creusement du fossé qui existe déjà entre les différents établissements, selon leur quartier d’implantation.

Tout ça en prenant compte les très nombreuses suppressions de postes de fonctionnaires de l’enseignement… On sait que les ouvertures de classe, voire d’école comme cela s’est fait cette année à Saint-Symphorien-sur-Couze, sont aujourd’hui rarissimes… et on fait confiance au gouvernement lorsqu’il s’agit de saborder l’école de l’égalité des chances, l’école de la République.

A ces nombreuses menaces pesant sur l’unité et la santé sociale de notre pays, s’ajoutent déjà de multiples difficultés matérielles. Ainsi, si à Paris ou ailleurs, de nombreux élèves de troisième doivent s’orienter vers des lycées de la banlieue ou même du privé afin d’assurer leur entrée en seconde, c’est la faute au système informatique chargé de disperser et donner les mêmes chances à tous…

Le principal syndicat des chefs d’établissement a récemment demandé la création d’un observatoire chargé de mesurer et surveiller les effets de la réforme, accusée de pénaliser fortement les écoles de zones moins favorisées et moins réputées…
En juin 2008, le Canard Enchaîné avait publié un extrait du rapport général de l’Inspection générale de l’Education nationale, affirmant clairement que « sociologues et spécialistes de l’éducation sont d’accord : excepté le Chili de Pinochet, les pays qui avaient totalement supprimé la carte scolaire sont revenus sur cette mesure, encore pire que l’absence de choix. »

En attendant les décisions du ministère Châtel… bonne année scolaire à tous !

- Article du Figaro : suppression de la carte scolaire, mode d’emploi




> Musique trad, balades, abeilles et sauterelles à Nedde

15092009

bculture.bmp

nedde2008.png

« Cette année encore les Rencontres Musicales de Nedde vous proposent un cocktail vitaminé à base de musique, de randonnées à thème et de gastronomie. »

On ne présente plus les Rencontres musicales de Nedde aux habitués. Mais pour les nouveaux susceptibles de venir cette année randonner, écouter et goûter, et puis même pour tous, l’article ne sera pas de trop.

Pour la 9ème année consécutive donc, le pays de Nedde accueille les Rencontres musicales, alliant concerts et animations de musiques traditionnelles du Limousin et d’ailleurs, randonnées à la découverte du plateau, conférences et repas gastronomiques. Cette année, vous pouvez déguster des sauterelles, entendre les abeilles bourdonner et rassasier vos appétits. Ne manquez pas non plus les bals et les concerts de qualité, avec entre autres le duo italien Tesi-Geri…
On vous attend nombreux ! Tout ce qu’on vous conseille, c’est de découvrir le programme complet et de réserver !
- le site web

Rencontres de Nedde : vendredi 25, samedi 26, dimanche 27 septembre 2009 à Nedde, Faux-la-Montagne, Rempnat
Photos : (c) L. Destrem, Rencontres 2008




> Mini-polémique autour du panneau des anti-LGV de Bonnac-la-Côte

3092009

bamnagement.bmp

Capture d'écran du reportage de France 3A l’heure ou le débat sur le projet plus que contesté de LGV Poitiers-Limoges passionne les conversations dans la région, une mini-polémique anime Bonnac-la-Côte, dont le territoire communal pourrait être traversé par la nouvelle voie ferrée d’ici à dix ans.

L’association « Air de nos campagnes », qui reste une des plus médiatiques de Haute-Vienne avec notamment l’association « Barrage », a installé il y a peu une grande pancarte sur le bord de route à l’entrée de la commune, marquant ainsi sa profonde désapprobation du projet ferroviaire. « Non à la LGV, oui au POLT« , le message est clair et prononcé en faveur d’une modernisation de la ligne classique Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, dont la mise en vitesse rapide avait été retoquée par le gouvernement Raffarin en 2003.

Le panneau n’est pas du goût de la municipalité, qui officiellement craint pour l’attention des automobilistes à un passage routier « dangereux », mais qui pourrait peut-être ne pas souhaiter se voir associée aux prises de positions de l’association, même si le maire admet être inquiet du passage de la ligne près du village.

Si cette initiative n’est pas illégale, elle n’a pas fini d’alimenter les conversations autour d’une initiative qui bien qu’ayant pour objectif de désenclaver tout un territoire, est très loin de faire l’unanimité. Les opposants ont en tout cas déjà prévu réunions publiques et opérations escargot…

Voir aussi :
- le site de l’association « Air de nos campagnes »
- le reportage de France 3 LPC sur le sujet




> La région Auvergne accusée de plagier… l’île de la Tentation !

2092009

btourisme.png

http://www.dailymotion.com/video/xa9uxx

On se souvenait de la campagne de pub surprenante du conseil général de la Gironde, qui invitait les touristes à trouver leur « point G » dans le département. Le comité régional du tourisme d’Auvergne a trouvé une idée qui rivalise d’originalité, mais qui n’est pas du goût de tout le monde.

En parodiant l’émission hautement culturelle de TF1, l’Île de la Tentation, la région espère attirer l’attention et les touristes. Elle propose tout bonnement un week-end « de rêve et de plaisirs » aux touristes ayant décidé de rejoindre l’ »Auwwwergne », avec à la clé voyage en hélicoptère, soirée dans la plus grande discothèque de France, détente dans un centre thermoludique, nuit à l’hôtel ****, accueil en limousine, …

Et ça, grâce à des spots humoristiques plagiant très ouvertement le programme de téléréalité. La région propose à qui voudra le fameux week-end d’envoyer une courte vidéo présentant le participant de façon à dégager son « humour vache, [son] énergie ou [sa] folie« . Et avertit qu’il n’est pas nécessaire d’avoir « le QI d’Enstein« , de s’appeler « Greg » ou d’être « « .

Sauf que les producteurs américains de la Century Fox ont décidé d’attaquer purement et simplement la région pour avoir plagié le concept et l’image de leur émission, rachetée par Glem Société en France, et qui est restée jusqu’à sa dernière saison en 2008 un programme pour le moins controversé.

Alors que je parlais ce matin même de l’idée d’une nouvelle campagne de pub pour le Limousin, l’idée d’un Koh-Lantah sur le lac de Vassivière pourrait-elle germer ? Cette idée paraît quel que soit l’accueil qu’on lui donne très étonnante et pour le moins originale de la part d’une collectivité locale, à tout juste 6 mois des élections régionales…

Pour en savoir plus :
- delatentation.com
- auwwwergne.com




> Le Limousin doit miser sur son développement touristique

2092009

btourisme.png

limousinparfumdenfance.pngUne chose paraît certaine, les pouvoirs locaux ont depuis quelques années choisi de mettre l’accent sur le développement et l’amélioration de l’offre touristique régionale. Plusieurs mesures concrètes soulignent cette volonté, comme l’ouverture en début d’année du site Visiter malin en Limousin, qui propose aux visiteurs des réductions sur 20 sites répartis sur les trois départements, à l’instar des nombreux « Pass Inter-sites » qui existent un peu partout en France.

Les divers projets de dynamisation (Limoges devenue VDAH en 2008, rénovation du musée de l’Evêché, ouverture du PNR de Millevaches) sont autant d’atouts qui doivent permettre à la région de capter tout son potentiel touristique. Car placé entre mer et montagne, entre l’agglomération parisienneau nord et les stations balnéaires aquitaines et languedociennes et les stations de ski des Pyrénées, au sud, le Limousin se doit de retenir les vacanciers qui sont toujours plus nombreux à transiter dans la zone.

Si le secteur touristique emploie près de 9 000 personnes sur la région, et propose plus de 320 000 lits, le territoire qui souffre naturellement de l’absence de grand site médiatique et fédérateur, écrasé entre les grottes de Lascaux, les châteaux de la Loire, et les volcans d’Auvergne, se doit d’accélerer les projets porteurs actuels (par exemple le réaménagement du lac de Vassivière), inciter la modernisation en cours des axes de transport (liaison vers Poitiers, mise en 2×2 voies de Limoges à Saintes, modernisation du réseau ferré vers Paris et l’est), et accentuer sa communication sur ses principaux atouts, nature, calme, accueil, avecentre autres la mise en place de campagnes de publicité, comme celle qui avait été menée en 2004 dans le métro parisien, et qui reste à mes yeux la plus réussie des campagnes de promotion régionale (j’en reparlerai très bientôt sur le blog).

Qu’on y retrouve un « parfum d’enfance », qu’on espère s’y « [sentir bien]« , ou qu’on se demande ce qu’il y a « de meilleur », l’avenir du Limousin passera nécessairement par le développement du tourisme.

A voir aussi :
- la page web du Comité régional de tourisme
- les vidéos du CRT
- les chiffres-clés du tourisme régional en 2007







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33