> Départ des militaires : l’après-2011 se précise

22 06 2009

blim.bmp

casernemarceau.pngAprès l’annonce officielle du retrait des militaires de Limoges, on restait plutôt dans l’expectative, quant au sort des infrastructures laissées vacantes.

En septembre dernier, le ministère de l’Enseignement supérieur avait notamment imaginé y accueillir des logements étudiants.

Depuis la réunion à la Préfecture de vendredi dernier, on en sait un peu plus. 6 millions d’euros, c’est le montant de l’enveloppe que l’Etat devrait envoyer, selon Evelyne Ratte, préfet de région et de département. 400, c’est le nombre d’emplois qui pourraient être créés. Des délocalisations de services publics  devraient profiter à Limoges, qui accueillerait entre autres une partie du conseil général de l’agriculture, ainsi que le pôle communication/information de la gendarmerie. La prison qu’on nous annonce pour 2014 pourrait par ailleurs s’installer sur le terrain militaire du Mas de l’âge, à Couzeix.

Reste à connaître les modalités du déménagement de l’armée, car les délais nécessaires à la libération des structures par le ministère de la Défense sont souvent longs. Gageons tout de même que la municipalité saura quoi faire des casernes…


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33