> Deux nouveaux ouvrages sur Limoges et la Haute-Vienne

19052009

blim.bmp

livreslimoges.pngDeux nouveaux livres consacrés à l’histoire et la culture locales viennent de paraître. Leur qualité et leur intérêt me poussent à vous les conseiller.

A l’occasion de ses 150 ans, la CCI de Limoges – Haute-Vienne a fait réaliser un ouvrage qui revient sur l’histoire de l’économie, de l’industrie, le développement du département, à grands renforts d’images, de témoignages. Du très beau travail, puisque même les plus récalcitrants aux affaires commerciales et industrielles devraient trouver quantité d’informations et d’explications intéressantes dans ce livre, qui en plus permet d’avoir un aperçu fidèle de l’évolution de la Haute-Vienne et de Limoges à travers son économie, en revenant sur les divers évènements qui ont jalonné et fait cette histoire (la gare, les cités ouvrières, l’A20, Bellegarde, la LGV, …).

> 150 ans d’avenir, Pascal Plas et Clotilde Druelle-Korn, Editions Un, deux… quatre, 19€

L’autre ouvrage a été réalisé à partir du dossier de candidature que la ville de Limoges a envoyé au ministère de la Culture en 2007, dans l’optique d’une labellisation « Ville d’Art et d’Histoire ». Seize mois après l’obtention de cette fameuse appellation, qui devrait changer à court terme pas mal de choses pour le développement et la signalisation touristique de la ville - j’en avais parlé ici - , le dossier a été repensé en un livre très complet et très intéressant, agréable à feuilleter, qui propose un dense mais clair panorama de l’architecture, de l’histoire et de l’urbanisme limougeaud. On y parle de thèmes aussi variés que passionnants (l’émail, la rénovation des façades, le cimetière de Louyat, le fleurissement, les jumelages, Augustoritum, …)

Limoges, ville d’art et d’histoire, AD&D, 25€




> Une centrale solaire en Limousin en 2011

16052009

bamnagement.bmp

soleil.jpgReprise par plusieurs sites de titres de presse parmi lesquels Le Figaro, L’Express et Ouest-France, l’information est du ministre de l’Ecologie et du Développement durable. Jean-Louis Borloo a en effet annoncé hier lors d’un déplacement à Chambéry le lancement par l’Etat d’un appel d’offres pour l’implantation d’ici à 2 ans d’une centrale solaire photovoltaique dans chaque région, d’une puissance cumulée de 300 MW, dont chacune permettra d’alimenter en électricité une ville de la taille de Limoges. Le Limousin a été placé dans la « zone 1″, qui correspond aux régions du Sud, qui pourraient même accueillir deux centrales chacune.

Selon le ministre, le Grenelle de l’Environnement, qui reste globalement vu comme un cuisant échec, permettra néanmoins d’insuffler un nouvel élan à la recherche dans le secteur de l’énergie solaire, avec la création d’un nouvel organisme de gestion et d’innovation des « nouvelles technologies de l’énergie », en collaboration avec le Ministère de la Recherche. Mr Borloo a réaffirmé : « L’objectif est clair: on veut faire 400 fois plus (de production d’électricité d’origine photovoltaïque) à l’horizon 2020« .

Le programme visant donc à installer ces centrales coûtera 1,5 milliard d’euros à l’Etat. Le gouvernement a aussi décidé la création d’un fonds d’investissement, dont le budget annuel est de 100 millions d’euros. Les dossiers de candidature doivent être déposés avant décembreà la Commission de régulation de l’énergie.

Rappelons que la France la production d’électricité est à plus de 76% d’origine nucléaire, le solaire représentant moins d’0,2 % de cette production. Notre pays se situe aujourd’hui au quatrième rang européen, derrière l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie, dans le secteur du solaire photovoltaïque.




> Un téléfilm sur George Sand en tournage en Limousin

12052009

bmedias.bmp

salvanet.pngJean-Daniel Verhaeghe termine actuellement la réalisation d’un téléfilm sur George Sand, incarnée par Ariane Ascaride, au domaine de Salvanet*, près de Saint-Priest-Taurion. Le casting est aussi composé d’Anaïs Demoustier, Denis Podalydès et Philippe Chevallier.

Le Limousin est résolument une terre propice aux tournages cinéma. Ainsi, ce soir sera rediffusé le téléfilm 1905, avec Sophie Quinton et Sagamore Stévenin, tourné et censé se passer en Haute-Vienne, à l’époque de la promulgation de la loi sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. La région a déà accueilli de nombreuses autres équipes de tournage : Ceux qui m’aiment prendront le train, Lady Chatterley, Tous les matins du monde, Un secret ou encore La Note bleue, avec Marie-France Pisier, tourné en Corrèze en 1990, qui racontait déjà la vie de la célèbre écrivain.

*Le tournage s’est aussi déplacé à Turenne, entre autres.




> La dernière dictature d’Europe

10052009

binternational.bmp

bilorussielibertdexpression.png

A l’approche des élections européennes, qui auront lieu je le rappelle le 7 juin prochain, j’ai décidé de parler un peu de ces pays qui ne font pas nécessairement partie de l’UE, mais qui font parler d’eux par leur position stratégique ou politique atypique, leur souhait de s’engager dans l’aventure européenne, ou bien qui occupent une place originale dans l’espace communautaire. J’ouvre cette série avec la Biélorussie.

Certains pays d’Europe ont encore à faire avec un nationalisme extrémiste ou une corruption omniprésente. Mais ils tendent globalement à respecter les règles de la démocratie, et sont sur le bon chemin. Mais il semble qu’un pays résiste encore et toujours à la modernité et aux libertés fondamentales. Ou plutôt ce sont ses autorités qui se montrent plus que réfractaires.

Lire la suite… »




> Quels sont les risques majeurs à Limoges ?

8052009

blim.bmp

.pngLa mairie de Limoges a publié et distribué gratuitement aux habitants avec le magazine municipal de mai-juin, un fascicule d’information sur les risques naturels et technologiques majeurs, susceptibles de toucher la commune. Il donne ainsi à la population les consignes à respecter en cas de problèmes, les cartes de zones à risques, afin de mieux préparer les limougeauds aux éventuelles menaces provenant des sites jugés dangereux. Je vous propose donc de revenir rapidement sur les risques évoqués :

Les risques naturels :
- inondations (par la Vienne, la Valoine, l’Aurence et l’Auzette), causées par des intempéries (berges de la Vienne et des autres cours d’eau surveillées). Le risque qu’impose les barrages situés en amont est aussi à considérer, même si la possibilité de voir un jour les aux de Vassivière ou du barrage de Saint-Marc déferler sur Limoges est extrêmement faible). Cependant, dans ces cas là, la zone sinistrée serait importante (quartier des ponts, Romanet, Clos-Moreau, Port du Naveix, Casseaux, parc d’Auzette jusqu’à Fargeas). Le Plan Communal de Sauvegarde prévoit dans cette situation l’information de la population et l’utilisation de points de rassemblement, d’où se fera l’évacuation vers le parc des expositions et le complexe sportif de Saint-Lazare).
- tempêtes
- mouvements de terrain : éboulements, affaissements, glissements (particulièrement possible en centre-ville : les risques sont liés à l’existence de très nombreuses cavités sous les voies, quartier Cité, de la Boucherie, Haute-Vienne, Consulat/Temple/Clocher). A surveiller aussi les risques qui en découlent (fuites de gaz, électrocutions, …)
- La mairie juge également bon de rappeler les consignes à suivre en cas de canicule (se réfugier dans les endroits frais, boire même sans soif, s’humidifier le corps, ne pas sortir aux heures les plus chaudes).

Les risques technologiques :
- transport de matières dangereuses (sur l’ensemble de la commune)
- risque minier, principalement lié aux anciennes mines d’or de Beaune-les-Mines : l’essentiel du quartier est concerné par un risque d’effondrements localisés, comme cela a pu être la cas auparavant, avec la création de trous de quelques mètres).

Bien sûr, il ne convient en rien de s’affoler. Tous ces risques sont hypothétiques, et les catastrophes restent rares. Il reste néanmoins très important de connaître les procédures en cas de problème.
Je suppose que ce document, qui présente clairement toutes les consignes à suivre, pour ceux qui n’ont pu le recevoir, est disponible à l’accueil de l’hôtel de ville.

Pour de plus amples informations, et pour le suivi des évolutions météo, vous pouvez consulter le site de Météo-France (ici), celui du gouvernement pour la prévention des crues (ici) ou bien encore téléphoner au service météo départemental au 08 92 68 02 87.




> La Foire-Expo de Limoges invite l’Inde

7052009

blim.bmp

foireexpolimoges.pngPour sa 70e édition, les organisateurs de la Foire-Exposition de Limoges ont décidé de convier l’Inde, qui sera donc le thème central cette année. Si elle reste un grand évènement commercial (environ 100 000 visiteurs chaque année) , la foire de Limoges accueille toujours beaucoup de personnes qui viennent uniquement pour voir l’exposition thématique qui est organisée, et qui est l’occasion de découvrir une civilisation ou une période historique. Ainsi, le thème des jardins, en 2007, et celui de la Chine, l’an dernier, avait particulièrement plu aux limougeauds et limousins.

La 70e Foire-Expo de Limoges sera inaugurée vendredi 15 mai à 10h en présence des élus et de l’ambassadeur de l’Inde à Paris.

Foire-Expo de Limoges, « L’Inde éternelle », du vendredi 15 au dimanche 24 mai au palais des expositions. Ouverture de 10h à 20h (10h – 21h le samedi 23 mai).

Le site de la foire : [ici]







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33