> Quand les Américains peuvent jouer aux apprentis-Pasqua

28042009

binternational.bmp

En 1986, la réforme de la carte électorale orchestrée par le ministre de l’Intérieur de l’époque, Charles Pasqua, avait considérablement refondu les limites des circonscriptions. 

3ecircdelyon.pngEn Haute-Vienne, on était passé à 4 circonscriptions, alors qu’il y en avait 3 auparavant. Rappelons que dès 2012, le département aura de nouveau 3 circonscriptions. De nombreuses bizarreries avaient résulté de cette réforme. Citons, comme exemple, la 3e circonscription du Rhône (voir ci-contre).

Outre-Atlantique, les curiosités (des aberrations ?) administratives sont aussi légion. Oeuvres d’Elbridge Gerry au début du XIXe siècle (homme qui a d’ailleurs donné son nom au « gerrymanding », comprenez simplement « découpage »), certains districts électoraux sont plus découpés que de la dentelle, comme par exemple, le 4e district de l’Illinois (ci-contre).

4edistrictillinois.pngLes espiègles américains ont donc eu l’idée de concevoir un jeu en ligne baptisé tout simplement « Gerrymandering », qui propose à qui le voudra de concevoir ses propres circonscriptions, tout en veillant bien sûr à arranger ses propositions dans le sens du parti soutenu. C’est en anglais, et c’est assez compliqué, mais je pense que ça vaut le coup de jeter un oeil, du moins de signaler cette idée !

Le site du jeu : [ici]




> En 2009, l’homosexualité peine encore à être acceptée…

27042009

bsocit.bmp

dachau.pngNous sommes en 2009. En France, le droit de vote des femmes est reconnu depuis plus de 60 ans, l’IVG a été légalisée il y a plus de 30 ans, la peine de mort a été abolie il y a 28 ans, et la France a enfin reconnu sa responsabilité dans la déportation des Juifs il y a maintenant presque 15 ans. Des avancées importantes ont été effectuées. Mais nous avons beau être en 2009, l’homosexualité reste un délit grave dans de très nombreux pays. Et même si elle est dépénalisée depuis 1982 dans notre pays, et que les mentalités ont beaucoup évolué depuis (ainsi, Barack Obama a récemment lui aussi condamné l’homophobie), les discriminations existent toujours. Ainsi, le président du Burundi vient de signer un décret criminalisant l’homosexualité.

Les récentes cérémonies de commémoration de la déportation ont encore mis en lumière un fossé qui existe. A Montreuil, une gerbe a été volée. Et dans plusieurs villes, les représentants homosexuels peinent à participer aux cérémonies aux côtés des autres anciens combattants. Et s’ils apparaissent conjointement, les associations homosexuelles ont souvent l’obligation de payer eux-mêmes leurs gerbes. A Lille, les élus de droite comme de gauche se joignent par solidarité aux dépôts de gerbe, alors que les autres associations ont déjà quitté les lieux de commémoration. Michelle de Coninck, présidente de la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes (FNDIRP), s’est justifiée sur le sujet des gerbes différentes en déclarant que les différentes communautés victimes de la déportation n’ont pas à mettre en avant leur appartenance, et en minimisant le nombre de déportés homosexuels.

Hussein Bourgi, président du Mémorial de déportation homosexuelle a déclaré : « J’ai du mal à comprendre cette reconnaissance à géométrie variable. Nous ne sommes pas dans une démarche de conquête mémorielle mais de partage. Il ne faut pas hiérarchiser les victimes, ce sont tous des compagnons d’infortune. »

Pour rappel, 75 000 personnes auraient été déportées pour homosexualité dans les camps de la mort, et parmi elles, 63 français.

Photo : cette sculpture datant des années 60 est installée au camp de Dachau, en Allemagne, et représente les communautés victimes de la déportation. Les asociaux et les homosexuels ne sont pas représentés.




> La Fed Cup de tennis revient à Limoges

22042009

fedcup2007.pngLes basketteurs du CSP le savent bien, s’ils n’ont pu jouer leur quart de finale de la Coupe de France face à Nancy dans l’antre de Beaublanc, c’est parce que le palais des sports est réquisitionné pour accueillir les matchs de barrage de l’équipe française de Fed Cup de tennis, samedi et dimanche.

Le tennis féminin était déjà venu à Limoges, dans un contexte différent. En effet, il y a presque deux ans jour pour jour, la France, emmenée à l’époque par Tatiana Golovin, aujourd’hui disparue du circuit, avait logiquement battu le Japon au 1er tour (5-0).

Cette année, les françaises reviennent à Limoges pour se maintenir dans le groupe mondial, l’équivalent d’une première division internationale, après leur défaite cuisante face à l’Italie les 7 et 8 février dernier, et la victoire face aux Slovaques est nécessaire pour ne pas se voir reléguer en division inférieure.

Cette année,  Alizé Cornet, Amélie Mauresmo, Mathilde Johansson et Nathalie Dechy ont été sélectionnées.

En photo, l’équipe française à Limoges pour la rencontre France-Japon, en avril 2007 (magazine municipal de Limoges).




> Les ostensions de Limoges se déroulent ce week-end

18042009

blim.bmp

ostensionslimousines.pngLimoges ouvre ce week-end le grand bal des 71e Ostensions Limousines. On connaît tous plus ou moins la raison de telles processions. On attribue en effet à la sortie du corps de Saint Martial, en 994, premier évêque de Limoges, la disparition de l’épidémie du « mal des ardents », à savoir l’ergotisme, maladie dûe à l’absorption d’une moisissure, l’ergot du seigle.

Si en Limousin, la population semble s’être accommodée à ce que de telles fêtes initialement strictement religieuses soient véritablement de grandes manifestations culturelles et traditionnelles, unissant collectivités, Eglise et habitants, fervents ou pas, une telle « cohabitation » peut parfois étonner les visiteurs. Quoi qu’il en soit, les Ostensions Limousines restent une grande fête populaire et animée, la principale de la région, qui tous les sept ans mobilise de très nombreuses personnes, dans la décoration des rues ou tout simplement dans les foules qui se déplacent d’avril à juin pour suivre les reliques et voir les processions.

Cette année, 19 communes célèbrent les Ostensions, dont 16 en Haute-Vienne. Limoges est la première à organiser ses manifestations sur le département, véritablement lancées le 5 février dernier avec le concert d’ouverture en l’église Saint-Michel-des-Lions. En mai, Saint-Junien, Javerdat, Nexon, Aureil, Aixe-sur-Vienne, prendront la suite. Comme ont pu le voir les Limougeauds, les rues du centre-ville ont été décorées ces derniers jours.

Aujourd’hui samedi à 16 h aura lieu la cérémonie de reconnaissance des chefs de saint Martial et de saint Loup, présidée par le cardinal de Lyon et primat des Gaules Philippe Barbarin en l’église Saint-Michel-des-Lions. A 17h30, ce sera au tour de la reconnaissance du chef de saint Aurélien, et à 20h30 se déroulera la grande procession aux flambeaux. Demain à 9h30, une messe sera dite en la cathédrale Saint-Etienne, suivie de la deuxième procession et de la bénédiction de la ville.

Le programme complet et de plus amples informations sont disponible sur le site du Comité départemental du tourisme de la Haute-Vienne : [ici]




> Deux films à voir

15042009

Actuellement passent au cinéma deux films qu’il me paraissait logique d’évoquer. Tous deux parlent de réalités sociales et soulèvent des questions intéressantes.

Image de prévisualisation YouTube

La Vague (Die Welle), de Dennis Gansel
« Pensez-vous qu’une nouvelle dictature soit possible ? » « On nous a assez mis en garde… » Ces quelques paroles ont été prononcées ou entendues par nombre de citoyens. Mais l’expérience que ce professeur allemand réalise durant une semaine dans son lycée interpelle. Et les réactions de ses élèves qui en découlent donnent la chair de poule. La scène finale dans la grande salle du lycée est presque dérangeante. Une telle sensation suffit à montrer que même si un tel enchaînement d’évènements me paraît plus qu’hypothétique en France, de toute évidence, une expérience comme celle-ci fait penser que les dérives extrémistes ne tiennent parfois à pas grand chose.

Image de prévisualisation YouTube

Welcome, de Philippe Lioret

Là aussi, un homme obstiné. Mais ici s’arrête la comparaison. Car Welcome raconte l’histoire d’un maître-nageur de Calais, qui accueillant des kurdes désireux de passer la Manche chez lui afin de reconquérir sa femme, finit par s’attacher à l’un d’eux et prend le risque de se faire arrêter. Le film pointe du doigt cette loi qui interdit à tout citoyen français d’apporter une aide aux immigrés clandestins. Et Philippe Lioret a réussi dans son très beau film, où Vincent Lindon est extrêmement émouvant, a susciter de grandes interrogations. Pourquoi une telle situation ?

Les horaires de cinéma : [ici]




> Les grands jours de la culture en Haute-Vienne

12042009

bculture.bmp

concertvayres2.jpgComme chaque année, depuis 20 ans, en avril, le Conseil Général de la Haute-Vienne organise son festival La Culture au Grand Jour. L’occasion de présenter des groupes de musiques, des compagnies théâtrales et artistes de tout genre du département, à travers 40 spectacles gratuits, et de faire vivre les petites communes rurales.

Si la manifestation a commencé depuis maintenant neuf jours, les salles des fêtes du département proposeront des soirées animées jusqu’à dimanche prochain.

Ainsi, une chorale de gospel se produira demain à Saint-Laurent-sur-Gorre, un groupe de jazz/rock limousin jouera mardi à Vaulry, Gout d’Bouchon investira la salle culturelle de Pierre-Buffière jeudi et Philippe Lars chantera vendredi à Beaumont-du-Lac.

Pour la première fois, la musique traditionnelle a été conviée. Le groupe « Roule… et ferme derrière », bien connu pour avoir animé de nombreux bals, et pour avoir en son sein quelques-uns des organisateurs des Rencontres musicales de Nedde, en septembre, proposera son concert « Une vie en musique », mercredi à 20h30, à la salle des fêtes de Vayres. Un concert dont le répertoire est celui de musiques et chants traditionnels du Limousin à danser : valses, polkas, bourrées, sautières, danses collectives…, narrant les évènements de la vie, mariages, départs à la guerre, …

La programmation complète est disponible sur le site du Conseil Général : [ici]
Le blog de Roule et ferme derrière : [ici]







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33