> PS : le bazar n’est pas rangé

2 03 2009

bps.bmp

denanotroyal.pngLa direction du PS est digne du « comité central du PC d’URSS« . La phrase n’est ni de Jean-François Copé, ni de François Bayrou, ni même de Jean-Luc Mélenchon. Non, c’est Gérard Collomb qui l’a prononcée.

On avait pourtant tellement espoir. Les royalistes et les aubrystes semblaient avoir scellé un pacte de non-agression, et l’opinion semblait de nouveau avoir un minimum de confiance envers le parti qui devra battre la droite dans 3 ans. On ne veut pas y croire, et pourtant, le PS, trois petits mois après son fabuleux congrès de Reims, semble avoir renoué avec la cacophonie qui lui a été si chère depuis deux ans.

Jean-Paul Denanot absent de la liste PS dans la circonscription Centre-Massif central et remplacé par un parachuté du Nord-Ouest, Vincent Peillon malheureux d’être parachuté en Sud-Est, des voix de plus en plus nombreuses appelant les militants du parti à voter contre les listes officielles le 12 mars. Le tout agrémenté de la petite phrase de Martine Aubry vantant le physique de son porte-parole, qui a suffi à laisser paraître la formidable mésentente entre les camarades du premier parti d’opposition.

En se recentrant sur ce qui alimente depuis quelques jours les blogs limousins et les colonnes du Populaire, on peut voir ô combien le futur proche du poing à la rose est incertain. Rendez-vous dans moins de quatre mois. En attendant, comme on le dit dans le langage courant, ça risque d’être folklorique. Et si ce n’était que ça…

Photo : Jean-Paul Denanot et Ségolène Royal à l’université d’été de la Rochelle, en août dernier


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33