> Un concert « pour la bonne cause »

29032009

bculture.bmp

enigma3avril.pngC’est pour ce genre d’initiatives qu’on essaie, il faut le dire, de se mobiliser, en affirmant que « c’est pour la bonne cause ». Et bien, au-delà de cette expression un peu simple, justement, en agissant comme ça, on peut faire bouger les choses. L’association des Amis de la Garenne, née en 2005, fait partie de ces organismes qui existent un peu partout en France et qui se donnent pour mission, à différentes échelles, de consommer autrement.

En s’associant avec un maraîcher de Saint-Priest-Ligoure, et moyennant un abonnement, les membres obtiennent une quantité hebdomadaire de la production de leur partenaire agriculteur, bien entendue bio. Cette AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) a décidé de mettre à contribution les amateurs de musique, en organisant un concert solidaire vendredi 3 avril à 20h à l’église des Saints-Anges, à Limoges, avec l’Ensemble à cordes Enigma, dirigé par Jean-Pierre Raillat bien connu dans la région.

Les fonds récoltés (entrée 7 / 3,5 €) lors de cette soirée serviront à financer un tunnel pour l’agriculteur

Pour de plus amples renseignements sur l’association des Amis de la Garenne, et bien sûr sur le concert du 3 avril, rendez-vous sur leur site : [ici]

Vous pouvez également consulter le myspace de l’ensemble Enigma : [ici]

Sachez qu’Enigma se produira à plusieurs reprises dès le mois d’avril (le 10 à Saint-Méard).




> 31e fête du MRAP à Buxerolles

28032009

bsocit.bmp

mrap.bmpLa fête du MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) se tient aujourd’hui à partir de 17h au pavillon Buxerolles. De nombreuses associations devraient être présentes, notamment en collaboration avec la Maison des Droits de l’Homme, réunies autour du thème Une planète avec tous pour tous.

Site du comité local du MRAP : [ici] 

 




> Alors comme ça, Jaurès est lepéniste ?

26032009

bdroite.png

aliot.pngQue Nicolas Sarkozy s’arroge le droit de s’accaparer Blum est déjà difficile à avaler. Mais que Louis Aliot, qui a été candidat aux municipales à Perpignan, et qui n’est autre que secrétaire général du FN et tête de liste aux européennes dans la circonscription Sud-Ouest, s’approprie Jean Jaurès sur des affiches placardées à Carmaux-même, est une provocation inadmissible.

Ces temps-ci, le FN cherche vraisemblablement à ne pas sombrer. Marine Le Pen disait sur France 3 LPC par métaphore que les membres du parti étaient en train d’écoper dans les cales du paquebot lepéniste. Visiblement, le trou est grand. Espérons (pour eux) qu’il y ait des embarcations de fortune pour qu’ils puissent mener à bien l’opération de sauvetage.




> Pourquoi il existe deux religions catholiques…

24032009

bsocit.bmp

benoitxvi.png… et pourquoi le pape en est à l’origine, en quelque sorte.

Les récents propos de Benoît XVI sont la preuve du creusement inexorable d’un vaste fossé, qui après s’être élargi et élargi entre les idéaux historiques du catholicisme et la réalité des occupants du Saint-Siège, commence à se perdre en profondeur, le souverain pontife perdant désormais de vue les réalités du troisième millénaire.

L’indignation générale et les sondages suffisent à transcrire le malaise qui est né dans l’opinion. Le catholicisme a permis et permet toujours de faire vivre, par la foi, c’est indéniable, des millions de personnes dans le monde. Les opérations que les religieux et les croyants mènent dans les pays en sont la preuve. Cette religion possède aussi ses torts, qu’ils soient résolus et inscrits dans l’Histoire, ou encore bien actuels. Cependant, ces torts ne sont pas propres à l’ensemble du monde catholique. C’est pourquoi l’amalgame entre la grande majorité des fidèles et leurs chefs du Vatican ne doit donc pas être fait, c’est évident.

Ne nous trompons pas. Jean-Paul II avait une opinion tout aussi conservatrice sur le préservatif. Mais il possédait ce charisme, cette intelligence dans la communication, cette volonté d’apaiser, qui a le don d’unir le monde entier. C’est peut-être une vocation, voire un don. Mais c’est surtout une volonté forte.

Benoît XVI ne démissionnera pas. Mais en flirtant avec l’intégrisme et le fondamentalisme, en oubliant les lois naturelles défendues par l’idéologie religieuse, et pour finir en se comportant en criminel, il a définitivement entaché sa fonction et semé le doute dans l’esprit des croyants comme des non-croyants.




> L’UMP compte ‘bien’ se refaire aux régionales

22032009

belections.bmp

Regardons le titre que j’ai choisi. Tout est dans le « bien ». On peut le comprendre de deux façons. Premièrement, « l’UMP compte se refaire de bonne manière pour les régionales ». C’est possible. En tout cas le parti présidentiel ne peut pas faire pire. En précisant ses candidats un an avant l’échéance, le parti a fait le choix de bien préparer cette élection qu’il avait largement perdue il y a 5 ans. Mais n’est-ce pas un peu tôt, avant les européennes ? Deuxièmement, « l’UMP espère à tout prix se sortir sans trop de mal » des régionales. Cette vision rejoint la première au titre que la majorité doit prouver qu’elle peut gagner archer.pngà l’échelle locale, chose qu’elle n’a plus faite depuis les élections régionales de 1998. Après les échecs des municipales et des cantonales de l’année dernière, et face au contexte économique et politique difficile, la droite se doit de se rassurer.

En attendant les désignations socialistes, visiblement pas avant la fin de l’année, les candidats UMP pour les élections régionales de mars prochain sont donc connus. Sans surprise, Valérie Pécresse conduira la liste en Île-de-France, et en Limousin, c’est Raymond Archer, 6 ans après son échec cuisant contre Jean-Paul Denanot, succédant à Robert Savy, qui portera les couleurs de l’UMP. Avec pour mission de faire mieux qu’en 2004, quand il avait remporté 38 % des suffrages au 2nd tour, allié à l’UDF de Jean-Claude Deschamps, qui ne devrait certainement pas le rallier à en juger les positions locales du MoDem.

A noter que dans certaines régions, les primaires n’ont pas été organisées, soit parce que la majorité détient les présidences des conseils, soit parce que les candidats ne sont pas officiellement déclaré (c’est le cas en Auvergne et en PACA, où Brice Hortefeux et Hubert Falco respectivement devraient être annoncés dès septembre comme têtes de liste, et aussi en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe et à la Réunion).

Les têtes de liste connues :

  • Alsace : connu en septembre
  • Aquitaine : Xavier Darcos (61 ans, ministre de l’Education nationale)
  • Auvergne : connu en septembre
  • Basse-Normandie : Alain Lambert (62 ans, sénateur de l’Orne)
  • Bretagne : Jacques Le Guen (51 ans, député du Finistère)
  • Bourgogne : Alain Suguenot (57 ans, député de Côte-d’Or)
  • Centre : Hervé Novelli (60 ans, secrétaire d’Etat au Commerce, aux PME et au Tourisme)
  • Champagne-Ardenne : Jean-Luc Warsmann (43 ans, député des Ardennes)
  • Corse : connu en septembre
  • Franche-Comté : Alain Joyandet (55 ans, secrétaire d’Etatà la Coopération et la Francophonie)
  • Guadeloupe : connu en septembre
  • Guyane : connu en septembre
  • Haute-Normandie : Bruno Le Maire (39 ans, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes)
  • Île-de-France : Valérie Pécresse (41 ans, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche)
  • Languedoc-Roussillon : Raymond Couderc (62 ans, député-maire de Béziers)
  • Limousin : Raymond Archer (67 ans, conseiller général de la Haute-Vienne)
  • Lorraine : Laurent Hénart (40 ans, député de Meurthe-et-Moselle)
  • Martinique : connu en septembre
  • Midi-Pyrénées : Brigitte Barèges (55 ans, député-maire de Montauban)
  • Nord-Pas-de-Calais : Thierry Lazaro (48 ans, député du Nord)
  • Pays-de-la-Loire : Roselyne Bachelot (62 ans, ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports)
  • Picardie : Caroline Cayeux (60 ans, maire de Beauvais)
  • Poitou-Charentes : Henri de Richemont (62 ans, conseiller régional)
  • Provence-Alpes-Côte-d’Azur : connu en septembre
  • Rhône-Alpes : Françoise Grossetête (62 ans, députée européenne)
  • Réunion : connu en septembre



> Limoges comme si vous y étiez !

20032009

 

Quelques exemples de vues de Limoges...

Une fois n’est pas coutume, Limoges fait l’actualité sur le Web ! Enfin, au côté de 32 autres villes françaises, dont les coins et recoins sont désormais visionnables sur Google Maps. Le service gratuite Google Street View, qui propose des vues de routes et rues de régions et villes du monde entier, de façon tout à fait impressionnante, s’était rendu célèbre en France en proposant l’été dernier l’ensemble du tracé du tour de France. Désormais, vous pouvez donc voir les avenues de la ville comme si vous y étiez !

Un service passionnant, qui va peut-être faire connaître Limoges, aux touristes comme aux limougeauds !

C’est [ici]

NB : le service couvre également une partie des rues de Condat-sur-Vienne et Isle







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33