• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 17 novembre 2008

> François Bayrou rompt le silence

17112008

bpscongrs.png

Après plusieurs (semaines ?) de silence, le troisième homme de la présidentielle a parlé. Invité du Grand Jury sur RTL, il a notamment sorti une de ces petites métaphores qui ont construit sa marionnette des Guignols. Selon le président du MoDem,

« en 2012, les Français auront le choix entre deux boutons : le bouton, ‘on change’ ; et le bouton, ‘on continue’ . Moi, je suis pour que se rassemblent et se fédèrent tous ceux qui veulent appuyer sur le bouton, on change« . 

Une réponse aux idées avancées par Ségolène Royal ?Un problème qui n’en est pas un, car selon moi, cette éventualité d’alliances au centre doit se faire, comme aux municipales, selon les contextes pour les élections locales, et selon la direction pour les élections nationales. Or la direction actuelle ne me paraît pas se prêter à ce projet.

Car selon moi, s’il y a un problème au MoDem, en plus de son inaudibilité, ce ne sont pas ses militants, mais bien leur dirigeant, François Bayrou (et la direction du parti). Je n’ai rien contre lui et contre ses prises de position, conformes avec sa pensée actuelle, mais il ne parviendra en aucun cas  (et je pense n’a pas intérêt), à s’allier avec les socialistes, car il est trop lié, de par son parcours politique et ses relations, à la droite, même s’il affirme être en opposition à celle-ci.

En attendant que les avis et les situations évoluent, les alliances avec le MoDem au niveau national (élections présidentielles, gouvernement) ne sont pas à tenter.







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33