• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

> Dédoublement de personnalité pour un boulevard limougeaud

29112008

blim.bmp

Ca pourrait être le titre d’une thèse, à l’instar, pour ceux qui connaissent, de la célèbre recherche sur le « chevaliers paysans de l’an mil du lac de Paladru », menée par le personnage que joue Agnès Jaoui dans le film On connaît la chanson. Mais il n’en est rien. Derrière ce titre se cache un curieux fait, qui ne change rien en soit, mais qui, par son incongruité, a suffi à m’interpeller.

boulevardcarnot.png

Tout Limougeaud connaît le boulevard Carnot, qui joint le carrefour Tourny à la Préfecture. On se dit qu’il doit honorer le président de la République né à Limoges en 1837, Sadi Carnot, élu en 1887 et assassiné à Lyon en 1894. Il s’agit d’ailleurs, _fierté limousine mise de côté, du seul chef d’Etat inhumé au Panthéon. Cette supposition s’avère être vraie, mais seulement dans la partie supérieure du boulevard, au-dessus du bâtiment de la Banque de France et de l’entrée du parking souterrain de la place de la République. Car les panneaux situés de part et d’autre de l’artère au niveau des feux du carrefour Tourny signalent que le Carnot en question est un autre Sadi Carnot en 1796, l’oncle du président, né à Paris, qui est physicien, ingénieur et ministre de la Guerre de Bonaparte en 1800 puis ministre de l’Intérieur durant les Cent-Jours !

Si à première vue cette remarque paraît sans réelle importance, et prête à sourire, on se demandera la cause d’une telle double dénomination… Et de se dire que comme quoi, on ne connaît jamais assez sa ville.




> 13 décembre : la musique à l’honneur

28112008

bculture.bmp

C’est vraisemblablement ce qui va marquer l’actualité de ce mois de décembre à Limoges. Le CRR (comprenez Conservatoire à rayonnement régional), ex-CNR, va être inauguré le samedi 13 décembre prochain. Retour sur un chantier long mais appréciable.

Les travaux
Les travaux, décidés à l’été 2003, prévoyaient une véritable révolution pour ce bâtiment accolé au Grand Théâtre. Le conservatoire va être agrandi de 2 800 m², portant sa surface totale à 3 900 m². Destruction des bâtiments mitoyens, nouvelles salles, nouvelles enceintes, façade modernisée ; les travaux donnent une image totalement modernisée du complexe, qui se dévoile peu à peu en 2007. L’extension est achevée au printemps 2008, les premiers cours peuvent avoir lieu et les derniers ouvriers quittent le site à la rentrée de septembre. Une nouvelle vie commence pour le Conservatoire de Limoges…

La journée du 13 décembre

…mais il n’y a pas de nouvelle infrastructure remarquable sans une inauguration remarquable. C’est pourquoi il a été décidé de conférer à ce « lancement » officiel un caractère festif et convivial, avec une déambulation libre de chacun dans les 7 niveaux du bâtiment, afin d’écouter les élèves et leurs professeurs, avant un concert du quatuor de saxophones Arcanes dans la soirée.

En attendant, l’année musicale est bien lancée, avec par exemple demain après-midi et dans la soirée l’audition des élèves de musique traditionnelle à l’auditorium, prochainement les concerts de Noël, …

Le CRR en chiffres :

1 500 élèves (dont 350 en Classe à horaires aménagés), et 150 élèves en musique traditionnelle (premier département de Musique traditionnelle ouvert en France dans un CNR en 1987)
78 professeurs
400 instruments prêtés par le CRR
47 disciplines enseignées
53 salles de cours
2 auditoriums de 90 et 220 places
90% du budget est financé par la mairie
Budget des travaux : 8,8 millions d’€ (dont près de 7 millions de la ville de Limoges)




> Scénario catastrophe au PS ?

22112008

bpscongrs.pngaubry.jpg

C’est vraisemblablement ce dont personne ne voulait, tant au siège du parti, dans les gardes rapprochées des candidates qu’au niveau militant. Après multiples rebondissements dans la soirée, Martine Aubry a finalement remporté le vote pour la désignation du nouveau Premier Secrétaire du PS. Pas largement, comme l’appelait encore sur France 3 hier soir, avant l’annonce des premiers résultats, David Lebon, ancien président du MJS de 2003 à 2005 et proche de Martine Aubry. Non, car 42 voix seulement séparent la maire de Lille de sa concurrente Ségolène Royal.

Ségolène Royal qui a fait des très bons scores dans son fief et les départements qui lui sont favorables.  Dans les Deux-Sèvres, l’Aude, la Lozère, les Bouches-du-Rhône, la Mayenne, la Charente-Maritime, les Alpes-de-Haute-Provence, où elle dépasse à chaque fois les 70%, et plus de 80% en Guadeloupe et Martinique. En dépit de mauvais résultats en Île-de-France (43% à Paris), elle a réussi à s’imposer dans des fédérations qui ne sont pas forcément acquises à sa cause, comme… la Haute-Vienne, où elle bat Martine Aubry de 49 voix (51,38 %) sur un total de 1825 votants. Martine Aubry qui elle enregistre ses meilleurs scores, comme prévu, en Nord-Pas-de-Calais, en Normandie, en Champagne-Ardennes, dans les Landes, en Corse, en Guyane et à Mayotte.

Ségolène Royal a d’ores et déjà contesté le résultat et demandé la tenue d’un nouveau vote.

C’est un Conseil National convoqué par le Premier Secrétaire sortant François Hollande qui doit valider les résultats.

Résultats du vote par fédération :
- Cliquez pour agrandir -

vote1ersecrtairedups.png

 

 

 

Les résultats par fédération sur le site du PS : lien

Photo : (c) Paris Match




> Première grande mobilisation de l’année

20112008

blim.bmp

C’était aujourd’hui, en quelque sorte, le coup d’envoi des « traditionnelles » (si j’ose dire) manifestations de l’année, qui voient des milliers de Limougeauds arpenter les rues, entre République et Préfecture. Mais derrière cette phrase légère se cache bien sûr la dure réalité, celle d’un gouvernement qui supprime des postes et qui néglige les besoins et les services essentiels, au détriment des principes fondamentaux : l’éducation des élèves, le soutien aux enfants en difficulté, la formation des futurs étudiants et professeurs… Des succès sont à attendre et à demander sans conditions et sans fléchissement, on l’a vu avec la suppression du fichier Edvige. Nous en reparlerons très vite, c’est sûr.

La mobilisation d’aujourd’hui était la première de cette ampleur depuis les manifestations du printemps dernier. Si le nombre de manifestants à Limoges est relativement modeste (4 000 personnes selon les syndicats, 1 600 selon la police), unissant profs, personnels, parents d’élèves et lycéens, le nombre de grévistes est très important sur la Haute-Vienne. Ainsi, 85 % des instituteurs du département s’étaient déclarés grévistes (70% selon le Rectorat).

Le service minimum imposé par la loi n’a, comme partout, pas pu être appliqué dans toutes les communes.

Dossier France 3 LPC : lien




> François Bayrou rompt le silence

17112008

bpscongrs.png

Après plusieurs (semaines ?) de silence, le troisième homme de la présidentielle a parlé. Invité du Grand Jury sur RTL, il a notamment sorti une de ces petites métaphores qui ont construit sa marionnette des Guignols. Selon le président du MoDem,

« en 2012, les Français auront le choix entre deux boutons : le bouton, ‘on change’ ; et le bouton, ‘on continue’ . Moi, je suis pour que se rassemblent et se fédèrent tous ceux qui veulent appuyer sur le bouton, on change« . 

Une réponse aux idées avancées par Ségolène Royal ?Un problème qui n’en est pas un, car selon moi, cette éventualité d’alliances au centre doit se faire, comme aux municipales, selon les contextes pour les élections locales, et selon la direction pour les élections nationales. Or la direction actuelle ne me paraît pas se prêter à ce projet.

Car selon moi, s’il y a un problème au MoDem, en plus de son inaudibilité, ce ne sont pas ses militants, mais bien leur dirigeant, François Bayrou (et la direction du parti). Je n’ai rien contre lui et contre ses prises de position, conformes avec sa pensée actuelle, mais il ne parviendra en aucun cas  (et je pense n’a pas intérêt), à s’allier avec les socialistes, car il est trop lié, de par son parcours politique et ses relations, à la droite, même s’il affirme être en opposition à celle-ci.

En attendant que les avis et les situations évoluent, les alliances avec le MoDem au niveau national (élections présidentielles, gouvernement) ne sont pas à tenter.




> Les maçons de la Creuse honorés à Soubrebost

16112008

bculture.bmp

Je ne me suis pas beaucoup exprimé sur le Congrès de Reims, et je ne compte pas me lancer dans une quelconque analyse de ces trois jours ce soir. Il convient pour cela d’attendre jeudi, journée qui je l’espère, et nous l’espérons tous, apportera clarté et calme au Parti Socialiste. Je vais donc parler de tout autre chose dans cet article.

Tout le monde connaît Martin Nadaud, le plus célèbre des maçons creusois. Auteur d’une phrase qui fut déformée pour donner la célèbre réplique « quand le bâtiment va, tout va« , prononcée à l’Assemblée nationale en 1850, alors qu’il y est élu de la Creuse depuis l’année précédente, ce républicain-socialiste, fils de paysans du plateau de Millevaches, est arrivé à Paris à l’âge de 16 ans. En suivant les cours du soir, sa conscience politique se développe et s’engage vraiment en politique avec la IInde République. Opposant à l’Empire, il s’exile en Belgique puis à Londres, où il rencontrera notamment Victor Hugo. Il se battra énormément pour les conditions de travail des ouvriers, obtenant notamment les retraites ouvrières et soutenant avec conviction la loi de Ferry sur l’enseignement laïc et obligatoire. Il est aussi l’instigateur de la voie ferrée etre Bourganeuf et Vieilleville.

Un musée à son nom devrait voir le jour d’ici à 2 ans, dans sa commune natale, à Soubrebost, près de Pontarion, où il est décédé en 1898. Un grand hommage à tous ces travailleurs qui ont quitté la vie difficile des campagnes pour trouver un meilleur métier à Paris durant les travaux d’Hausmann, en Europe du Nord, aux Etats-Unis, … Un métier qui s’est souvent trouvé très éprouvant et dangereux. Ce sont des maçons creusois eux-mêmes qui actuellement se donnent comme objectif de réaménager la maison de celui qui est sûrement le plus célèbre des Creusois avec Raymond Poulidor !







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33