> L’élection municipale de Perpignan annulée !

7 10 2008

belections.bmp

Après maints rebonds, l’ »affaire des chaussettes » prend fin… par une annulation pure et simple du scrutin.

« Les électeurs pourront revoter dignement en conformité avec les lois de la France ». (J. A.-Donat, PS)

Petit rappel : lors du dépouillement du second tour, en mars dernier, le président d’un bureau de vote de la préfecture des Pyrénées-Orientales, frère d’un colistier de Jean-Paul Alduy, maire UMP sortant, avait été trouvé en possession de bulletins de vote et d’enveloppes dissimulés dans ses poches et ses chaussettes. Les médias, qui s’étaient rapidement emparé de l’affaire, avaient aussitôt qualifié l’évènement de « fraude à la chaussette« .

Cette annulation, prononcée aujourd’hui par le tribunal administratif de Montpellier, est non seulement une victoire pour la démocratie et les défenseurs de la transparence et de la loi, mais aussi pour les opposants à Jean-Paul Alduy, la liste d’union des socialistes et du MoDem menée par Jacqueline Amiel-Donat (PS), en tête, battue de 574 voix par le sénateur-maire sortant. Une nouvelle élection qui pourrait aussi profiter au FN (Louis Aliot), fort de ses 12 % au premier tour.

Le symbole d’une monarchie familiale en place depuis un demi-siècle !

Rappelons que Perpignan est actuellement la ville de France qui est gérée depuis le plus longtemps par une seule et même famille, Paul Alduy, le père, ayant été élu en 1959 à la mairie, avant de passer le flambeau sans aucun vote (!) à son fils en 1993.

Rappelons aussi que Nice reste la ville du record de gérance d’un même « clan ». Les Médecin (Jean et Jacques) ont régné 71 ans sur la ville.

Le maire actuel, qui avait condamné la tricherie et qui fera appel de la décision, crie au scandale, (« On me vole ma victoire !« )

(c) Image JDD


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33