• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 16 septembre 2008

> Quelle est la stratégie de Ségolène Royal ?

16092008

bps.bmproyal3.jpg

En renonçant éventuellement au poste de Premier secrétaire du PS, l’ex-candidate à la présidentielle a pris pas mal de monde de court. Celle qui déclare ce poser en pacificatrice et garante de l’unité socialiste, selon Le Monde, essayerait donc d’adopter ce qui fait défaut au parti en ce moment, et plus encore, ce que chacun des prétendants à la couronne hollandaise cherche à imposer et à lui reprocher depuis sa défaite il y a 16 mois.

N’est-il pas utile de rappeler, qu’en cette période de pré-congrès _c’est bien normal maintenant_ , les Moscovici, Aubry et autres Montebourg ne jurent que par l’union et non l’unité ? Les alliances se construisent,se défont, se modifient, on l’a vu à La Rochelle fin août.

On peut penser qu’en s’effaçant, Ségolène Royal cherche à mettre face-à-face ses deux principaux adversaires, le maire de Paris allié à François Hollande, et la maire de Lille, qui pourraient ainsi cherche à se « neutraliser » l’un l’autre.

Le Monde avance la possibilité d’une alliance entre Ségolène Royal et la Ligne claire menée par MM Guérini et Collomb, pour l’instant Moscovicistes, mais qui pourraient être tentés par un rapprochement avec les proches de la présidente de Poitou-Charentes, ainsi mise en retrait. Julien Dray, éprouvant apparemment un regain de sympathie pour cette dernière, avoue cependant à LCI.fr « ne pas suivre » Pierre Moscovici…

Va-t-on vers une future majorité ? Au congrès, au sein du PS, voire après…

Pendant ce temps, la gauche plurielle se remue dans sa tombe et pourrait ressortir, en mieux…

Politique politicienne ? Non, avenir de la gauche. Et de la France, pourquoi pas…







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33