- Petite pause -

6 07 2008

Je serai absent dès aujourd’hui et ce jusqu’au 26 juillet prochain !

En attendant, je me permets de faire ma pub ! ;)

Les 12, 13, 15, 16 juillet, représentations du spectacle Orfeo, d’après Monteverdi, au festival de Sédières (commune de Clergoux, 19), par la Compagnie Barbaroque, la troupe équestre de C. Auger, l’ensemble vielles-cornemuses du CRR de Limoges, l’ensemble de cuivres-percussions de Bollène.

 

 » REPRISE DE LA CREATION DU FESTIVAL 2007

Aujourd’hui, le domaine de Sédières est fermé au public car il y a une noce au château. C’est dans la cour du d’honneur que les mariés posent pour la photo, avant de se rendre, au son des cuivres et des timbales, dans les jardins où aura lieu le grand banquet. Tous nos vœux de bonheur aux jeunes époux !
La fête est magnifique, la mariée, une cantatrice renommée cède au plaisir de nous chanter les plus beaux airs de l’Orféo de Monteverdi. C’est en 1607 que fut créé cet opéra et c’est exactement quatre siècles après, jour pour jour, qu’elle a voulu fêter ses noces pour le meilleur et pour le pire. Justement le pire arrive sous la forme d’un stupide accident qui la frappe en plein bonheur.
La légende subitement, rattrape la réalité. Le marié, un solide forestier également bon chanteur, est désespéré. La douleur l’égare et s’identifiant à son illustre ancêtre, il décide de descendre aux enfers chercher son « Eurydice »… Encore faut il trouver la porte ! Il la trouve !! Incrédule mais brûlant de curiosité , les invités le suivent. Mais où est donc passé ce cavalier mystérieux qui depuis ce matin accompagnait la mariée dans tous ces déplacements ? Il donnait l’impression d’être étranger à la fête.

 » VOUS QUI ENTREZ ICI ABANDONNEZ TOUT ESPOIR ».

Voilà ce qui est écrit sur le fronton de cette fameuse porte des enfers. Ce qui suit est indescriptible et la réalité bascule brusquement dans la légende. Il faut endormir Caronte, franchir le Styx, charmer Cerbère, et en chantant s’il vous plaît ! Enfin nous y sommes, Eurydice est là, le cavalier mystérieux aussi. Tous ces chevaux qui galopent ! et toutes ces belles amazones ! et tous ces gens qui rient ! et tout ce feu, toute cette musique, toutes ces grenouilles, c’est beau ! Maintenant je comprends pourquoi personne n’a jamais eu envie de remonter sur terre…

Distribution
Musique : Claudio Monteverdi, Jean Baptiste Lully, Didier Capeille
Livret : Alessandro Striggio, Molière, Dominque Bouchery

Les personnages
Euridice : Mireille Berrod
Orfeo : Bruno Martins
Les témoins du mariage : Line Wiblé , Dominique Bouchery
La troupe équestre du théâtre de verdure - direction : Claude Auger
L’ensemble de vielles et cornemuses du conservatoire de Limoges – direction : Philippe Destrem
L’ensemble de cuivres et percussions du conservatoire de Bollène – direction : Valentin Conte
L’ensemble Barbaroque : Véronique Pleynet, Sarah Bez, Carinne Fage, Gilles Raymond, Louis Capeille, Christian Bouvier, Simon Rossi, Patrick Mathis, Didier Capeille.

Costumes
Anne Robert

Décors
Roger Bonnet

Son
Fred Besson

Régisseur général et lumières
Thierry Vareille

Evolutions équestres et effets pyrotechniques
Claude Auger et Marie Véroda

Mise en scène
Francisco Cabello

Direction artistique
Didier Capeille et Claude Auger

Une production CONSEIL GENERAL DE LA CORREZE en collaboration avec La compagnie Barbaroque et La troupe équestre de Claude Auger « 

 

Représentations en extérieur. Tarifs : 15 et 20€. Renseignements :

> sedieres.fr

> la presse locale dans les prochains jours

> 05 55 27 76 40

> et aussi : www.dailymotion.com/video/x2kcga_orfeo_music


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33