• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 3 juillet 2008

> Réactions à la libération d’Ingrid Betancourt

3072008

unesingrid.png

Communiqué de la LCR : « [...] La LCR se félicite de cette libération. Ceci n’enlève rien aux critiques à faire à l’égard du régime autoritaire du président Uribe dont la politique s’est appuyée sur l’activité des commandos d’extrême-droite. C’est vers une solution politique qu’il faut aller en Colombie. [...] »

François Hollande :  » [...] Je pense que la mobilisation de la France a sans doute contribué à faire que la Colombie s’est sentie engagée dans l’objectif de la libérer. [...] La France y a contribué à sa place, la diplomatie française a joué son rôle, le président de la République, Jacques Chirac d’abord, Nicolas Sarkozy ensuite, s’est engagé au nom de la France. Il y a des moments où l’on ne doit pas être mesquin, où l’on ne doit pas être dans la polémique ou dans le souci simplement de son camp. La France, au niveau de ses principaux responsables au pouvoir comme dans l’opposition, a été là où elle devait être. »

Noël Mamère : « [...] Ingrid Betancourt constitue un exemple pour les Verts pour son courage et sa détermination ».

Jean-Marc Ayrault : « [...] Ce soir, avec tous ceux qui ont contribué à la libération d’Ingrid Bétancourt et des otages, sans oublier ceux qui restent encore détenus, j’ai envie de dire: Vive la Liberté »

Ségolène Royal : « Je partage l’allégresse, la joie, le soulagement que doivent ressentir ses enfants qui n’ont jamais perdu espoir et qui ont toujours cru à la libération possible de leur mère même dans les pires moments de doute ».

Marie-George Buffet : « [...] Je veux saluer ici l’immense mobilisation de tant de personnes, d’anonymes qui a permis d’aboutir à cette issue positive ».

Claude Guéant : « Dans cette opération précise, les Français n’ont pas pris part. Nous n’avons pas été surpris, dans la mesure où l’idée de manœuvre, comme disent les militaires, était connue et nous avait été communiquée par les autorités colombiennes voici déjà plusieurs mois. Il est vrai que nous ne l’attendions pas à ce moment-là. Ce dénouement, nous l’avons appris un quart d’heure avant que les dépêches de presse colombiennes ne commencent à émettre les informations ».

François Fillon : « Ce soir, c’est un immense soulagement, c’est une vraie joie que de savoir qu’Ingrid Betancourt et les autres otages qui étaient retenus avec elle, ont enfin été libérés. [...] »

Jacques Chirac : « C’est une vraie délivrance pour la famille et tous leurs proches. C’est aussi un soulagement pour la France dont la mobilisation et les efforts en vue de cette libération n’ont jamais cessé depuis son enlèvement [...] »

Patrick Devedjian : « Une victoire de la démocratie, de l’Etat de droit, de la ténacité et du volontarisme politique [...] »

Christine Boutin : « [...] Ce dénouement est un message d’espoir pour toutes celles et ceux qui luttent chaque jour pour la liberté dans le monde »

Xavier Darcos : « Son courage, sa force de caractère et sa passion inébranlable pour la liberté constituent un modèle et un espoir pour tous les otages détenus dans le monde entier ».

Jean-Marie Le Pen : « Je félicite chaleureusement le président Uribe, l’armée et le peuple colombiens ».

Le MRAP : « Nous exprimons notre immense soulagement suite à l’annonce de la libération d’Ingrid Betancourt et d’autres otages; nous partageons la joie et l’émotion de toute sa famille et de toutes les autres familles si cruellement éprouvées [...]« .

Jean-Louis Normandin (ex-otage au Liban) : « Il est difficile de comparer nos deux cas. Les conditions d’abord, c’est une femme, elle était dans la jungle et elle a été retenue durant six ans. C’est un peu le bout du monde pour moi. Tout un réseau s’est mis en place, c’est extrêmement touchant. J’ai retrouvé dans ce mouvement ce que j’avais vécu »

Sihem Habchi, présidente de Ni putes ni soumises : « [...] A cette femme de conviction, à cette femme symbole de courage et de volonté. Ingrid Betancourt est une véritable Marianne d’aujourd’hui. Cette libération est un appel d’air pour toutes les femmes qui dans le monde souffrent, sont enfermées et espèrent en silence, Ni Putas Ni sumisas !

Florence Aubenas (ex-otage en Irak) : « C’est très étrange de se retrouver de l’autre côté du miroir, de se mettre à vivre ce qu’on a fait vivre aux autres. Je suis surprise aussi de me sentir si émue pour quelqu’un que je n’ai jamais vu de ma vie [...]« .

Angela Merkel : « Je vous félicite pour cette opération de libération réussie sans effusion de sang [...] »

Le ministre espagnol des affaires étrangères, M. A. Moratinos :   » [...] Ce qui ne fait aucun doute c’est que les Farc sont en train de perdre la bataille et se trouvent dans une situation de très grande faiblesse, sans leaders et sans possibilité de trouver une issue militaire. Ils doivent déposer les armes et entrer dans une ère moderne et responsable comme celle défendue par le président Uribe [...]  »

Juan Carlos Lecompte : « [...] Elle est parfaite et lucide [...] »

Walter Veltroni : [La nouvelle le] « remplit d’une énorme joie : Ingrid est libre après une détention qui semblait infinie, après six ans passés en pleine jungle sans perdre l’espoir et le courage ».

Silvio Berlusconi : « Une longue et douloureuse affaire a pris fin. Mon souhait est que ce geste puisse donner le coup d’envoi d’un dialogue constructif et démocratique parmi les forces politiques colombiennes et que toute forme de violence puisse cesser. La libération d’Ingrid Betancourt, dont l’histoire a profondément touché l’opinion publique italienne et qui a vu l’Italie fortement engagée sur le front diplomatique et humanitaire, représente un tournant [...]« .

Le Vatican : « C’est une bonne nouvelle qui fait très plaisir [...]« .

(c) Source Le Nouvel Obs







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33