• Accueil
  • > Archives pour février 2008

> Absence

26022008

Je serai absent du blog (et de France !) dès demain, et ce jusqu’à lundi prochain, 3 mars. Cette absence en période électorale, que je regrette quelque peu (je ne pourrai même pas être présent au meeting de François Hollande jeudi !), est due à un voyage scolaire en Italie ! Je ne vais pas m’en plaindre, loin de là ! ;) Peut-être l’occasion d’approcher un pays au régime trop instable, qui s’apprête à repasser vers la droite dure de Berlusconi… Mais aussi un pays de merveilles, n’oublions pas !!!

Je compte bien évidemment me remettre au travail dès mon retour. Car travail il y aura surement !

Un grand merci pour vos participations et à très bientôt !




> Appel aux militants et sympathisants

26022008

Appel aux militants

Parce que les médias locaux, bien qu’étant des moyens d’information très fiables et très pratiques, ne disent pas tout, je sollicite les militants, en particulier les jeunes, des partis et mouvements de jeunesse politique, en leur demandant de bien vouloir apporter des renseignements sur le programme qu’ils défendent pour l’élection municipale, et pour donner diverses infos éventuelles sur la campagne dans leur commune, leur canton. Car Internet doit rester un formidable moyen d’échanges et de débats, sans pour autant se substituer aux réunions, meetings, rencontres sur le terrain des idées et des opinions. Je compte donc sur vous !

Merci d’avance, et bonne campagne !




> LimDem lance son tram…

26022008

L'actualité de la campagne sur le blogA moins de 2 semaines du 1er tour, l’équipe de Jean-Jacques Bélézy a dévoilé sa liste. Jeune, « représentative » de la population, présentant des personnalités de tous bords politiques et milieux sociaux résolues à faire avancer les choses. « A la MoDem quoi… » ;) Mais au PS aussi on sait faire ! Hum, bref.

On le sait bien maintenant, tant l’idée a fait du bruit (en bien comme en mal), les centristes proposent le retour du tram à Limoges après 50 ans d’absence. « Une ou deux lignes » selon eux. L’idée est loin d’être ridicule, elle est même plutôt intéressante. Mais voila, problème : en dehors bien sûr du coût, c’était sans compter sur nos bons vieux (enfin plus vraiment avec le renouvellement du parc) trolleys ! Ca risque de coincer ! Parce que trois modes de transports en commun dans une ville de la taille de Limoges, ça fait un peu beaucoup ! Et surtout qu’il n’y a pas vraiment d’arguments à remplacer les bus à antennes par de beaux tramways… A méditer donc.

Je pense qu’il serait plus judicieux de suivre l’idée des Verts, (voir article les concernant précédemment) , c’est-à-dire, l’amélioration du réseau complet (proposée par le MoDem lui-même et le PS aussi LangueClin doeil), et aussi pourquoi pas le Tram-Train à plus ou moins long terme.

L’autre projet phare du MoDem (non pas le Limoges Football Club en Ligue 1 !!!), c’est bien le musée du mouvement ouvrier et du patrimoine ! Une idée pour le moins singulière ! Mais qui mérite des précisions… C’est notamment pourquoi je lance un appel aux militants et sympathisants(voir ci-dessus).

Prochainement, des idées de l’UMP 




> Ces maires qui ne veulent pas raccrocher

21022008

peyrat.jpgEt si on parlait de ces « irréductibles maires » qui résistent encore et toujours, soit à l’âge, soit à leur parti qui les menace d’exclusion ou leur met en face un candidat plus jeune, plus neuf ? Car même si l’opinion leur est parfois favorable, il reste difficile de prendre la décision raisonnable d’arrêter. Ces candidats singuliers, qui se targuent souvent d’avoir relevé ou amélioré la vie de leur ville (c’est assez souvent vrai, attention, je ne fais pas ici de procès contre ces maires, enfin pas contre tous…), décident donc, quelquefois contre vents et marées, de briguer un nouveau mandat. Mais vous l’aurez compris, je ne ferai pas ici un article sur ces « bons maires de petits villages », mais bien sur ceux que j’apprécie un peu moins…

Commençons vraisemblablement par le plus célèbre d’entre eux. J’ai nommé Jacques Peyrat. Ancien frontiste, le sénateur-maire UMP de Nice, en place depuis 13 ans, âgé de 76 ans, s’est vu préférer par l’UMP locale Christian Estrosi, secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer du palais de l’El… du gouvernement Sark… Fillon. (Pardon pour les hésitations, elles sont presque involontaires…).  Un parfait exemple de l’ »usure du pouvoir » dans une ville profondément marquée à droite (42 % pour Sarkozy au 1er tour, 65 % au second aux présidentielles).

L'actualité de la campagne sur le blog

Zigzaguant entre le centre-droit et l’extrême-droite pure et dure depuis son arrivée en politique au début des années 1960 (il a été un temps proche de VGE, puis fut député FN lors de la législature élue à la proportionnelle en 1986), celui qui affirmait en janvier 2007 qu’en cas de second tour Royal/Le Pen, il n’allait  » tout de même pas cracher sur ceux qui appartiennent de près ou de loin à [sa] famille  » se voit parfaitement garder son siège de premier magistrat de la 5ème ville de France. Mais Mr Estrosi, celui qui fait louer un Falcon de Dassault à 138 000 € pour un pot avec Sarko et réclame activement le rapatriement des restes de Napoléon III en France est donné vainqueur contre le même Peyrat dès le 1er tour.

Nouvelle preuve des bonnes relations qu’entretient toujours l’homme avec Le Pen et ses copains : si le FN présente quand même une liste, nommée « Nissa », il a compris que son adversaire est le même que Mr Peyrat, qui critique beaucoup plus le secrétaire d’Etat que l’oppostion de gauche, à savoir non pas cette liste socialiste de quasi-témoignage menée par Mr Allemand, mais bien celle de Christian Estrosi ! Quand on se rend sur le site de campagne du maire sortant, on voit à plusieurs reprises le nom de Mr Estrosi aposé à des articles aux titres révélateurs (exemple : Débat télévisé : ESTROSI aurait-il peur de Jacques PEYRAT ? ). Et visiblement pas trop de problème pour ce qui est d’une des principales divergences récentes entre l’UMP et le FN : le traité européen. En effet, Jacques Peyrat n’a pas suivi la consigne du parti présidentiel et s’est abstenu au Congrès. Le secrétaire départemental du FN dans les Alpes-Maritimes, Rémy François, explique qu’ »[ils se sont] aperçu que [leur] liste ne gênait pas Peyrat, mais qu’elle l’aidait. [...]  » Il poursuit :

« De nous avoir sur sa droite, ça permet à Peyrat de prendre sur la gauche. Ça le dédiabolise aussi.« 

Pour ce qui est du bilan, l’équipe sortante semble se reposer sur ses « lauriers » que sont le nouveau tramway, la communauté d’agglomération, le désendettement de la commune… Mais pour l’avenir, qu’est-ce qui est proposé aux Niçois ? Un programme résolument populiste, destiné à « s’occuper des Niçois », afin que ceux-ci « voient [leurs] enfants s’épanouir ». Et visiblement un projet un peu trop axé sur l’apparence de la ville (attraction touristique). C’est bien mais ça ne fait pas tout. Même si Mr Peyrat peut se vanter d’avoir fait beaucoup de choses, il est vrai pour sa ville, il ne devrait pas oublier que diriger une ville, cela passe aussi par la respecter et respecter ses habitants et les opinions.

demain : André Trigano, maire de Pamiers (Ariège)

Le sondage sur les municipales à Limoges sera clos mardi 24 février.




> Les Verts ne veulent pas rester à rêver…

18022008

L'actualité de la campagne sur le blog

 Avant toute chose, excusez-moi pour le retard et l’attente de l’article promis, un « long silence » du notamment à un séjour à Brest, en Bretagne, région à laquelle je consacrerai sûrement prochainement un article…

ZOOM SUR LES PROGRAMMES (n°1)

Si Le Populaire titrait son portrait de Cyril Cognéras, tête de liste des Verts à Limoges, le 29 janvier dernier, par « Cyril Cognéras défend sa part de rêve« , le parti écologiste est bien décéidé à défendre ses idées et ses valeurs dans son projet pour la ville, un projet concret, le programme qui sera « en jeu » le 9 mars avec la conduite d’une liste autonome ! Et donc à garder résolument les pieds sur terre ! Ce qui n’empêchera pas, on imagine, de s’inscrire dans une majorité de gauche solide et constructive… et de présenter des points singuliers, originaux, dont j’essaye de proposer un petit approfondissement, un aperçu, aujourd’hui, au travers de deux propositions particulières.

Tram-train de Sarrebruck

1) un nouveau plan de transports urbains passant notamment par « l’utilisation des infrastructures ferroviaires existantes« , l’éventuelle construction d’un tramway (idée phare du projet du MoDem), qui permettrait de « mettre en place une intermodalité souple et performante entre les différents types de transports« , tout en « intégrant les parkings relais dans cette démarche« . Cette idée reposerait sur le report du transport par voiture vers les transports en commun.

> Cette proposition contient un projet assez ambitieux de Tram-Train. Selon Wikipédia (oui la défintion me paraît assez sûre même si on connait les limites de la formidable encyclopédie..) , le tram-train est « un système de transport en commun [...] qui permet à un même véhicule de circuler sur des voies de tramway en centre-ville et de relier des stations situées dans le péri-urbain, voire au-delà, en circulant sur le réseau ferroviaire régional. » C’est un moyen « alternatif » et original de transport urbain assez en vogue outre-Rhin. En France, on le rencontre à Sarreguemines, où le réseau de Sarrebruck passe la frontière, en région parisienne avec le tramway T4, et vraisemblablement prochainement en Loire-Atlantique, puisque l’ancienne voie ferrée Nantes-Châteaubriant devrait être rouverte en tant que ligne de tram-train, en Alsace, à Lyon, Nantes et à la Réunion.

Et à Limoges ? Concrètement, dans notre ville, l’utilisation du tram-train reposerait sur une réorganisation complète du réseau des trolleybus, bus et TER, et l’utilisation des voies ferrées et des deux gares (l’activité de la gare Montjovis sur la ligne d’Angoulême, aujourd’hui quasi-nulle, pourrait ainsi être relancée) au sein d’un projet  »Metrolim », destiné à la desserte pratique de la commune de Limoges et de l’agglomération. En parallèle, des « haltes TER » pourraient être créées au Palais et au val de l’Aurence, là encore pour une desserte encore plus précise des quartiers.

Et aussi : Les Verts envisagent aussi le lancement d’un Vélib’ limougeaud, la densification au niveau des horaires et des lignes du réseau actuel de la TCL, la multiplication des espaces piétonniers, la réduction de la vitesse maximale dans le centre-ville (zones 30) et sur l’A20 (90 km/h, notamment pour la baisse de la pollution).

2) le soutien de la « langue occitane », avec une aide apportée aux « associations pour la promotion de la langue et culture occitanes », et l’installation d’une « double signalisation ».panneaubilingue.bmp

 > Cette double signalisation est visible par exemple à Toulouse, dans certains villages de la région, comme Oradour-sur-Glane, ou bien évidemment dans d’autres régions à forte identité régionale, comme la Catalogne, la Corse, la Bretagne…

# Les autres points forts du projet des Verts pour Limoges : leur site

# Prochain article « Zoom sur les programmes » : Le MoDem de Jean-Jacques Bélézy

Photo (C) Conseil régional du Limousin et Martin Thirolf pour Wikimedia Commons




> Limoges 2008 (suite…)

10022008

L'actualité de la campagne sur le blogA désormais moins d’un mois du 1er tour des élections, je vous propose un petit coup de projecteur sur notre ville de Limoges, et une petite analyse de deux ou trois propositions « phares » de chacun des 4 candidats principaux, à savoir Alain Rodet (PS-PCF-MRC-Ecologistes), Jean-Jacques Bélézy (MoDem), Cyril Cognéras (Verts) et Camille Geutier (UMP-NC). Premier article dès demain, avec les Verts limougeauds, emmenés par Cyril Cognéras, et quelques uns de leurs points de programme : la réutilisation des infrastructures ferroviaires dans un nouveau plan de transports en commun et le soutien de la langue occitane.







Mascara |
ARBIA |
hors-micro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | joaniz
| FO Assurances 77
| Info33